Pourquoi Froome n'a pas (encore) gagné le Tour de France 2015

15/07/15 à 15:01 - Mise à jour à 15:30

Avec une facilité déconcertante, l'incroyable Christopher Froome de l'armada des Sky a écrasé la concurrence sur les pentes de la Pierre Saint Martin. Le coureur Britannique a-t-il déjà gagné le Tour?

Pourquoi Froome n'a pas (encore) gagné le Tour de France 2015

Christopher Froome est pour le moment seul au monde © BELGA

Les autres coureurs assistent à la scène, impuissants face à la suprématie des Sky. Moment fort, l'attaque de Christopher Froome à six kilomètres de l'arrivée, sur les pentes les plus raides de la Pierre Saint Martin. "Froome a montré son autorité" clame Alberto Contador, suivi par Nairo Quintana qui assure "ne pas encore être au niveau du Britannique". Des déclarations lucides, mais pas encore pessimistes, les pièges restent nombreux pour Froomey.

La défaillance

Souvenez-vous de ce Tour 2013. Pour le centenaire de la Grande Boucle, Christopher Froome règne en patron dans plusieurs étapes. Auteur d'une ascension époustouflante dans le Mont Ventoux, il remet le couvert le lendemain "histoire de montrer à ses adversaires qu'ils joueront pour la deuxième place."La suite est moins glorieuse, le champion montre sa fragilité dans les Alpes, où il souffrira d'hypoglycémie lors d'une étape. Le coup de la panne pour une mobylette qui s'est vu infliger une pénalité de 20 secondes pour un ravitaillement en zone interdite. Pas de quoi lui faire perdre la tête du classement général puisqu'il devançait Contador d'un boulevard à l'époque. Un an auparavant, l'homme avait déjà craqué sur les reliefs de la Vuelta en troisième semaine, signe qu'il peut parfois être vulnérable sur un grand tour.

La chute

Loin d'être invincible, Christopher Froome connait aussi ses coups de malchance. L'année dernière fut terrible pour le coureur originaire du Kenya. Trois jours de course, trois chutes, qui finissent par le faire abandonner pendant l'étape si redoutée des pavés nordistes. Routes accidentées qu'il a cette fois-ci parfaitement maitrisées en première semaine. Gare néanmoins au relâchement coupable, le peloton reste nerveux et Froome risque de se faire attaquer de toutes parts, dans les descentes mais également sur les vallées propices aux coups de bordures.

La concurrence

Elle n'est plus nombreuse après à peine dix étapes. Cette concurrence qu'on annonçait terrible avant le début du Tour a très vite été décimée par le rythme imprimé par l'équipe Sky. Préservés à l'aube des premiers cols, Richie Porte, Wout Poels et Geraint Thomas ont rendu la tâche très compliquée aux Alberto Contador, Nairo Quintana ou encore Vincenzo Nibali. De ces trois mousquetaires, il n'en reste plus qu'un qui pourrait encore contester la suprématie des Sky. Largué à plus de trois minutes, Nairo Quintana vient de limiter la casse dans des étapes, taillées pour d'autres coureurs que lui. Place aux choses sérieuses et à des cols qui conviennent mieux aux qualités de grimpeur du Colombien. Le coureur de Movistar, qui comptabilise très peu de jours de course cette saison, cherche encore à monter en puissance au fil des étapes et peut-être profiter d'un coup de faiblesse du maillot jaune actuel.

Le dopage

Souillée par Lance Arsmtrong, l'histoire du Tour de France ne peut plus se permettre un autre drame de la même envergure. L'Américain, qui s'est permis de mettre en doute sur Twitter les performances de Froome, n'aura pas de successeur dans ce triste palmarès des champions déchus. Cette prédiction, dressée par amour du vélo, suscite pourtant des interrogations. Froome monte les cols avec la puissance d'un extraterrestre, écrasant les autres avec une facilité déconcertante. Dernièrement, ses données d'entrainement ont été hackées, informations qui pourraient donner lieu à des révélations dans les prochains jours. Et si Froomey était rattrapé par la patrouille? Le cyclisme serait une nouvelle fois perdant, le vainqueur par dépit également. Alors non Monsieur Froome, s'il vous plaît, pas vous.

Les données impressionnantes de Froome au Mont Ventoux 2013

Sur cette vidéo les deux accélérations de Chris Froome au Mont Ventoux, une pour d'abord écarter Alberto Contador (à 28'22) et l'autre Nairo Quintana (30'16). En quelques secondes, le coureur britannique passe de 19 km/h à plus de 30 km/h (comme mardi à La-Pierre-Saint-Martin). Les chiffres indiquent une puissance qui dépasse 1.000 watts, tandis que sa fréquence cardiaque, elle, ne dépasse pas 160-165 pulsations par minute.

Le miracle

Reste pour les derniers rêveurs, l'espoir divin avec une halte dans la ville de Lourdes qui verra le Tour de France emprunter ses routes aujourd'hui. Le miracle est-il en marche? Espérons le, pour la suite du Tour de France.

Gillian Hermand

En savoir plus sur:

Nos partenaires