Peter Sagan va-t-il décrocher son 3e arc-en-ciel consécutif dimanche?

22/09/17 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Source: Belga

Dimanche, à Bergen en Norvège, le maillot arc-en-ciel 2017 va être remis au nouveau champion du monde de cyclisme sur route dans la catégorie élite. A moins que Peter Sagan ne conserve la tenue qu'il porte depuis deux ans.

Peter Sagan va-t-il décrocher son 3e arc-en-ciel consécutif dimanche?

Peter Sagan © BELGA

Le Slovaque figure parmi les grands candidats à sa (propre) succession sur le parcours sélectif tracé dans la jolie cité scandinave. S'il parvient à gagner, il réaliserait un triplé jamais réussi dans l'histoire de la petite reine. Un challenge qui a tout pour plaire au fantasque et talentueux slave.

Il devra toutefois composer avec de solides équipes comme celle de Belgique, emmenée par le duo Philippe Gilbert-Greg Van Avermaet. L'Italie dispose aussi d'une série de sérieux candidats avec Sonny Colbrelli, Gianni Moscon, Diego Ulissi, Matteo Trentin et Elia Viviani. L'Australie jouera son atout Michael Matthews. La Norvège espère qu'Edvald Boasson Hagen et Alexander Kristoff seront au rendez-vous. Il y a d'autres individualités qui peuvent entretenir des ambitions à commencer par l'ancien champion du monde le Polonais Michal Kwiatkowski, le Français Julian Alaphilippe ou encore Tom Dumoulin. En cas de succès, le Néerlandais vainqueur du Giro réaliserait un triplé (chrono par équipe, chrono individuel et course en ligne) lui aussi inédit.

Le parcours de 276,5 km comprendra le passage à douze reprises de la "Salmon Hill" (1,5 km à 6,4%) dont le dernier à 10,5 km de l'arrivée. Elle devrait permettre d'éviter la présence des purs sprinters pour la gagne mais de là à faire la décision dans le dernier tour, il y a des doutes. "C'est encore loin de l'arrivée", estime Gilbert. "Y aller seul, ce n'est pas faisable, mais si on est entouré d'hommes forts, on a peut-être une chance. Il est sans doute préférable d'attaquer plus tôt. Sur ce parcours, plusieurs scénarios sont possibles."

Avec deux favoris en son sein, la Belgique pourrait craindre une rivalité néfaste entre les deux anciens équipiers chez BMC. "Greg et moi sommes professionnels. Nous courrons tous deux pour gagner et nous prendrons les bonnes décisions en course", ajoute Philippe Gilbert. Il y aussi d'autres hommes en forme dans la sélection de Kevin De Weert: Tim Wellens, Oliver Naesen et Jasper Stuvyen. "Nous ne devons pas attaquer aveuglément, mais jouer finement."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos