Peter Sagan champion du monde

28/09/15 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Belga

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo), en quête d'un titre majeur, est devenu à 25 ans champion du monde de cyclisme sur route élites, dimanche à Richmond, au bout d'une course de 261,4 kilomètres. Philippe Gilbert (BMC), premier Belge, a terminé dixième.

Peter Sagan champion du monde

Peter Sagan savoure sa victoire © USA Today Sports

Sagan a attaqué à 3 kilomètres de l'arrivée pour précéder de trois secondes l'Australien Michael Matthews (Orica-GreenEdge) et le Lituanien Ramunas Navardauskas (Cannondale-Garmin). L'habituel maillot vert du Tour de France est sorti en puissance, dans l'avant-dernière côte, sans que ni Greg Van Avermaet à ce moment dans sa roue, ni aucun de ses adversaires ne puisse le suivre. Le champion de Slovaquie a réalisé un numéro, en adoptant sa position aérodynamique et en résistant dans la dernière ascension, pour conserver l'avantage sur le peloton. Le premier favori, le Norvégien Alexander Kristoff, est resté au pied du podium (4e) tout comme l'Espagnol Alejandro Valverde (5e). L'Australien Simon Gerrans a pris la 6e place devant le Français Tony Gallopin (7e) et le tenant, le Polonais Michal Kwiatkowski (8e).

Le champion du monde 2014 s'est mêlé à une offensive lancée avant les deux derniers tours, à 33 kilomètres de l'arrivée, par le Néerlandais Bauke Mollema.

Ce groupe de sept coureurs (Mollema, Kwiatkowski, Amador, Boonen, Viviani, Stannard, Moreno) a été contrôlé à distance, une trentaine de secondes, par le peloton mené par la sélection allemande, avant un regroupement général au dernier passage sur la ligne.

Dans l'ultime tour (16,22 km), le Tchèque Zdenek Stybar est passé à l'attaque dans la première des trois côtes. Sagan, en retrait, a attendu la deuxième montée pour produire son effort que ni l'Allemand John Degenkolb, ni Greg Van Avermaet, bien placés, n'ont pu contrer.

"C'est ma plus grande victoire. J'ai consenti beaucoup de sacrifices ces trois dernières semaines, après mon abandon à la Vuelta. Je suis très heureux", a déclaré Sagan qui a eu une pensée pour les migrants actuellement en difficulté en Europe. "Dans la course, j'ai attendu le plus possible. C'était dur dans les deux derniers tours mais j'ai vu que tout le monde était fatigué. J'ai donné tout ce que j'avais dans le final", a ajouté le Slovaque, qui a enlevé son dixième succès de la saison.

Jusqu'à présent, son meilleur résultat au mondial était une 6e place à Florence (Italie) en 2013.

Cette année, Sagan a récolté... quinze deuxièmes places (notamment dans le Tour de France). Il est le premier Slovaque à figurer au palmarès du championnat du monde élites. Un an après Kwiatkowski, un autre coureur de l'Europe de l'Est.

Du côté belge, Gilbert a terminé 10e, Van Avermaet 23e, Tom Boonen 35e, Sep Vanmarcke 64e, Jens Keukeleire 71e, Tiesj Benoot 80e, et Stijn Vandenbergh 92e alors que Nikolas Maes et Iljo Keisse ont abandonné.

En savoir plus sur:

Nos partenaires