Les coureurs cherchent du boulot via Twitter

03/11/16 à 11:00 - Mise à jour à 02/11/16 à 12:38

Source: Sportmagazine

Que faire quand une équipe cycliste ne prolonge pas votre contrat ? Faire votre pub sur les réseaux sociaux. Avec l'aide de votre frère.

Les coureurs cherchent du boulot via Twitter

Fredrik Ludvigsson est à la recherche d'une équipe pour 2017. © BELGA

"Plus de contrat pour 2017. Carrière menacée après beaucoup de poisse. Je veux prendre ma revanche et me montrer", a twitté Fredrik Ludvigsson (22 ans) la semaine dernière. Après deux ans chez Giant Alpecin et une saison durant laquelle son meilleur classement fut une 27e place, il doit dégager. Le Suédois a une excuse : il fait partie des six coureurs de cette équipe à avoir été renversés à l'entraînement, en janvier, par une vieille dame.

Puis un nouveau crash, au Tour de Belgique, lui a valu une fracture du scaphoïde, assortie de trois mois d'indisponibilité. Son frère Tobias doit également quitter Giant Alpecin mais il a pu signer chez la FDJ. Il a retwitté le message de son frère cadet, ajoutant : "Aidez mon frère à trouver une nouvelle équipe pour 2017. Les temps sont durs."

Une semaine plus tôt, le Biélorusse Ilia Koshevoy, qui n'est plus le bienvenu chez Lampre-Merida, avait aussi lancé un appel sur Twitter : "Je cherche une équipe pour 2017. Une formation s'intéresse-t-elle à moi ?" Et l'année passée, l'Estonien Mihkel Raïm avait déjà eu recours aux réseaux sociaux. Il avait signé chez Cycling Academy, en Israël. Les tweets de Koshevoy et de Ludvigsson n'ont encore rapporté que beaucoup d'autres tweets.

Par Jonas Creteur

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos