Le point sur les principaux transferts cyclistes de 2016

06/11/15 à 13:55 - Mise à jour à 14:17

Source: Sportmagazine

Depuis le 1er août, le marché des transferts en cyclisme est officiellement ouvert. Entre les prolongations de contrats des uns et les nouveaux défis des autres, il faut une boussole bien accrochée à son cou pour éviter de perdre le Nord. Afin de garder le cap, nous vous proposons de partir à la découverte des principaux mouvements de l'intersaison.

Le point sur les principaux transferts cyclistes de 2016

Changements importants du côté de l'équipe Etixx-Quick Step de Patrick Lefevere avec les départs de Kwiatkowski et Cavendish. © Belga

"A 30 ans, je me sens au sommet de ma carrière", voilà ce qu'a déclaré Richie Porte. Le fidèle lieutenant de Bradley Wiggins et Chris Froome a donc décidé de quitter Sky. Grâce à son association avec eux, l'équipe britannique a remporté 3 fois le Tour de France sur ces quatre dernières années. L'Australien défendra dorénavant les couleurs de l'équipe américaine BMC.

Reste à voir s'il assumera pleinement son nouveau statut de leader. Pour les courses d'une semaine, on n'en doute pas. Il l'a déjà fait avec succès dans un passé récent en remportant cette saison Paris-Nice. En ce qui concerne les trois Grands Tours d'une durée de trois semaines, Porte n'a jamais donné aucune garantie. Sur neuf participations, il n'a réalisé qu'un seul top 10 (7e sur le Giro 2010). Son problème est qu'il connait régulièrement un "jour sans" synonyme de dégringolade au classement. A lui d'inverser la tendance et d'imiter son compatriote Cadel Evans, vainqueur du Tour de France 2011 à l'âge de 34 ans sous les couleurs de BMC.

Deux départs important pour Etixx-Quick Step

Il y a eu énormément de changements dans l'équipe Etixx-Quick Step de Patrick Lefevere. Le Manager général devra composer dans quelques mois sans Michal Kwiatkowski et Mark Cavendish. Ils ont respectivement rejoint Sky et Dimension Data (ex-MTN-Qhubeka). Sous les couleurs de l'équipe belge, le Polonais a remporté l'Amstel Gold Race en 2015 avec sur ses épaules le maillot de champion du monde acquis quelques mois plus tôt. De son côté, Cavendish a réalisé un incroyable Giro en 2013, l'année de son arrivée. Il s'imposa à cinq reprises et rallia l'arrivée avec le maillot rouge du meilleur sprinteur. Sur la Grande Boucle, il a remporté 3 étapes dont une cette saison à Fougères.

Daniel Martin en provenance du Team Cannondale-Garmin et Marcel Kittel, ancien coureur de Giant-Alpecin, ont le profil requis pour les remplacer. Ils ont une carte de visite impressionnante. Le puncheur irlandais a déjà remporté Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Il s'est également imposé par le passé sur les routes du TDF et de la Vuelta. L'Allemand fut lui considéré comme le meilleur sprinteur du peloton en 2013 et 2014. Lors de ces deux années, il a levé les bras à huit reprises en juillet dans l'Hexagone. Animés d'un esprit revanchard, après une saison moribonde, ils espèrent rendre à Patrick Lefevere la confiance qu'il leur a accordée.

VDB tente une nouvelle aventure

Cet été, Jurgen Van den Broeck a décidé de quitter la Lotto-Soudal pour Katusha. Cela faisait huit ans que le grimpeur belge défendait fièrement l'équipe sponsorisée par la Loterie nationale. Marc Sergeant, le directeur général de Lotto-Soudal, ne l'a pas retenu pour essentiellement une raison. Il souhaitait rajeunir les cadres de l'équipe (d'où l'arrivée du Belge Jelle Wallays en provenance de Topsport Vlaanderen-Baloise) et promouvoir plus régulièrement le talentueux Tim Wellens comme leader. Dans sa nouvelle formation russe, Van den Broeck essayera de rééditer ses exploits des TDF 2010 et 2012. Il avait terminé à la 3e (suite au déclassement d'Alberto Contador) et 4e place du classement général.

Un nouveau colombien chez Movistar

La Movistar s'est attachée les services de Carlos Betancur et de Daniel Moreno pendant l'intersaison. Si l'arrivée du second cité est une excellente nouvelle, méfiance par contre pour le petit grimpeur colombien. Celui-ci a obtenu en 2013 le maillot blanc du meilleur jeune du Giro. Mais alors qu'il confirme son nouveau statut au début de la saison suivante en remportant Paris-Nice, il tombe malade. Il rentre se soigner en Colombie et prend du poids. Depuis lors, Betancur n'est plus que l'ombre de lui-même. Saura-t-il s'intégrer dans un effectif qui regorge de coureurs ayant le même profil que lui et dont le talent n'est plus à démontrer ? Rien n'est moins sûr. En ce qui concerne Dani Moreno, son professionnalisme fait de lui l'un des coureurs les plus respectés du peloton. En 2013, l'Espagnol était au sommet de sa carrière lorsqu'il remporta la Flèche Wallonne et quelques mois plus tard, deux étapes de la Vuelta. Depuis, il multiplie les places d'honneur dans les classiques printanières. Son rôle y sera d'épauler son nouveau leader Alejandro Valverde, vainqueur la saison dernière de la Flèche Wallonne et de L-B-L.

Les célèbres maillots verts de l'équipe Europcar de Jean-René Bernaudeau ont fait leur temps. L'équipe change de nom et est désormais sponsorisée par Direct Energie. Deux coureurs importants ont quitté le navire. Pierre Rolland a décidé de rejoindre Cannondale-Garmin alors que Cyril Gautier portera le maillot de l'équipe AG2R La Mondiale.

Trek Factory laisse partir deux belles promesses

Le vétéran de 34 ans Ryder Hesjedal change de crèmerie en passant de Cannondale-Garmin à Trek Factory. Malgré son âge, il ne compte pas faire de la figuration. Preuve en est, cette cinquième place acquise lors du dernier Giro. Epreuve qu'il a d'ailleurs remportée brillamment en 2012. L'équipe dirigée par Brian Nygaard et Kim Andersen semble toutefois avoir commis un impair en ne réussissant pas à retenir deux jeunes prometteurs : Bob Jungels (23 ans) et Danny Van Poppel (22 ans). Le premier rejoint EQS après une saison réussie au cours de laquelle il remporte le classement général de l'Etoile de Bessèges. Le second complètera l'effectif déjà bien fourni de l'équipe Sky. Le fils de Jean-Paul Van Poppel, maillot vert sur la Grande Boucle de 1987, semble marcher sur les traces de son père. Cette année, il a remporté deux étapes au Tour de Wallonie et une étape aux trois jours de Flandre-Occidentale et à la Vuelta.

Ce sont essentiellement des lieutenants ou des cyclistes en fin ou début de carrière qui ont été transférés. En effet, peu de coureurs ayant changé d'équipe à l'intersaison figurent dans le top 10 d'un des trois Grands Tours de 2015. Au Giro, seuls Mikel Landa (3e), Ryder Hesjedal (5e) et Yury Trofimov (10e) sont dans le cas. Pour le Tour de France, il n'y a que Pierre Rolland (10e) qui a changé d'équipe. En ce qui concerne la Vuelta, Moreno (9e) et Meintjes (10e) sont concernés.

Nos partenaires