Le dernier défi de Tommeke (Vidéos)

07/04/17 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Juillet 2016. Tom Boonen annonce qu'il se retirera du monde du cyclisme après l'édition 2017 de Paris-Roubaix. Depuis le début de son parcours professionnel, le coureur de Quick-Step Floors s'est follement épris de celle qu'on surnomme "la reine des classiques". Retour sur ses exploits dans "l'Enfer du Nord".

Le dernier défi de Tommeke (Vidéos)

Tom Boonen va disputer sa dernière course professionnelle à Paris-Roubaix, dimanche, course qu'il a déjà remportée à 4 reprises. © Reuters

Premières étincelles

C'est avec le dossard de l'US Postal que Boonen débute sa carrière chez les pros en 2002. Cette année-là, le natif de Mol réalise quatre exploits, dont celui de terminer 3e ... de Paris-Roubaix, à 3'08'' d'un autre Belge, Johan Museeuw. Il n'a que 21 ans. Mais le petit Tom est déjà un spécialiste des routes pavées. Dans la catégorie Espoirs, outre une seconde place sur le circuit "Het Volk", il s'illustre deux fois à Paris-Roubaix, terminant d'abord 3e puis 4e, en 2000 et 2001 respectivement.

Le début du règne

Sa flamme grandit pour "l'Enfer du Nord" trois ans plus tard. A l'époque chez Quick-Step Innergetic, le diable anversois remporte son premier Paris-Roubaix au sprint devant l'Espagnol Juan Antonia Flecha et son ancien équipier de l'US Postal, Goerge Hincapie.

En 2008, "Tornado Tom" récidive. Après une échappée lancée à 35 kilomètres de l'arrivée, lui, Ballan et Cancellara entrent tous les trois en même temps dans le Vélodrome de Roubaix. Dans le dernier virage, Boonen surprend Ballan alors en tête et va décrocher son deuxième titre. https://youtu.be/kqfyyNR81_4

La saison suivante, l'épreuve est délestée du secteur pavé de Wallers à Hélesmes. La course n'est pas pour autant moins agitée. Juan Antonio Flecha, Thor Hushovd et Fiippo Pozzato mènent la vie dure au flandrien. Pourtant, ses adversaires subissent tour à tour un coup du sort. Pozzato est ralenti par la chute de Flecha tandis qu'Hushovd tombe dans le Carrefour de l'Arbre. Au bout de 15 kilomètres en solitaire, Boonen obtient un troisième sacre. Le Belge rejoint alors quatre compatriotes au palmarès, à savoir Gaston Lebry, Rik Van Looy, Johan Museeuw ou encore ... Eddy Merckx !

https://youtu.be/4-8OisUBZug

La tornade sévit de nouveau

Mais en 2012, Tommeke s'immisce un peu plus dans l'histoire de la redoutable "dure des dures". A 50 kilomètres de la fin, bien aidé par son coéquipier Niki Terpstra, le coureur attaque. Ballan, Pozzato ou encore Turgot amorceront quelques tentatives pour le ratrapper, en vain. Boonen ne sera jamais rejoint par ses poursuivants. Sacré pour la quatrième fois à Roubaix, il égale un autre compatriote, Roger De Vlaeminck (1972, 1974, 1975 et 1977).

https://youtu.be/zLZvdZWcQj4

2013 : L'essoufflement

Depuis lors, ce cinquième titre lui file chaque fois entre les doigts. Une côte fracturée en 2013 occasionnée ainsi qu'une luxation acromio-claviculaire combinée à une fracture du coude gauche en 2015, l'empêcheront à deux reprises de glaner un cinquième titre.

https://youtu.be/ecMPZss7Cik

Et quand les blessures n'entravent plus sa route, ce ne sont que quelques centimètres qui le séparent de la victoire. L'an passé en effet, à la surprise de tous, Tommeke est battu in extremis au sprint par l'Australien Mathew Hayman de chez Orica-Bikeexchange.

https://youtu.be/3A8Nk4u2xB8

Ce Paris-Roubaix, dernière course de sa carrière donc, pourrait représenter l'apothéose du chemin qu'il a parcouru sur les routes du monde entier. Ce 9 avril 2017 sera l'ultime chance pour lui d'entrer dans la légende en devenant le coureur ayant le plus de succès sur l'épreuve française.

Par Joachim Gilles

Nos partenaires