Le championnat de Belgique est trop dur pour les sprinters

24/06/16 à 09:30 - Mise à jour à 21/06/16 à 15:35

Source: Sportmagazine

Le championnat de Belgique de cyclisme, qui se déroule dimanche aux Lacs de l'Eau d'Heure, est ardu. Trop pour les sprinters mais taillé à la mesure du favori, Greg Van Avermaet.

Le championnat de Belgique est trop dur pour les sprinters

Greg Van Avermaet est le grand favori des championnats de Belgique 2016. © BELGA

Pour l'organisateur, Jean-Luc Vandenbroucke, le circuit tracé autour des lacs situés à la frontière du Hainaut et de Namur est "le plus beau parcours jamais trouvé pour un championnat." Un championnat que convoite notamment Tom Boonen mais qui semble plutôt convenir à des coureurs comme Greg Van Avermaet, qui rêve d'un premier titre national, Philippe Gilbert, Tim Wellens, Jan Bakelants ou Tiesj Benoot. Boonen a gagné l'édition 2009 d'Aywaille mais elle ne comptait que 2.950 mètres de dénivelé, 50 mètres de plus que le Mondial de Madrid, où il s'était emparé du maillot arc-en-ciel.

Ce n'est pas un hasard car on estime généralement à 3.000 mètres la limite des sprinters. Elle est dépassée à l'Eau d'Heure. Il y a trois ascensions par tour, soit 45 au total, plus une arrivée en côte, ce qui fait 231 kilomètres et 4.140 mètres de dénivelé, soit 180 mètres de moins qu'au championnat 2013 de La Roche, considéré comme le plus ardu des vingt dernières années. Stijn Devolder était arrivé seul avec 57 secondes d'avance et seuls huit coureurs avaient terminé dans les deux minutes. Et Boonen? Il avait abandonné...

Par Jonas Creteur

Nos partenaires