Jurgen Van den Broeck mettra un terme à sa carrière mardi

16/10/17 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Belga

Mardi aux alentours de 17h15 Jurgen Van den Broeck descendra pour la dernière fois de son vélo en tant que coureur professionnel. Le coureur de 34 ans a en effet choisi le Prix de Clôture Putte-Kapellen pour faire ses adieux au peloton. Il sera ensuite mis à l'honneur.

Jurgen Van den Broeck mettra un terme à sa carrière mardi

© Belga

"Les entraînements, les régimes et tout ce qui tourne autour du cyclisme s'en était devenu trop pour moi. C'était un signe que le moment était venu pour moi d'arrêter. Demain ce sera fini", a expliqué Van den Broeck.

"L'hiver dernier j'ai eu comme un déclic. J'appréhendais le moment de partir en stage d'entraînement avec l'équipe. Et je pense que la naissance de mon fils Vince a joué un rôle dans tout ça. J'aurais été loin de lui pendant un moment. L'envie de m'entraîner a donc diminué fortement. J'ai très vite arrêté les sorties de quatre heures et j'ai souffert de problèmes de poids au printemps. Je n'étais donc pas dans la forme que je voulais. C'est probablement le prix à payer pour ma longue carrière. Mon âge doit avoir aussi joué un rôle dans tout cela. J'ai donc décidé que ce serait ma dernière saison."

Auteur de deux victoires chez les pro, Van den Broeck aura multiplié les places d'honneur durant sa carrière, notamment sur les Grand Tours. Sa troisième place finale au Tour 2010 (après disqualifications de Contador et Menchov) a certainement été le point d'orgue de ses treize années dans le peloton. "Je n'étais pas un coureur qui gagnait beaucoup. J'ai seulement remporté une étape sur le Dauphiné (2011) et un titre de champion de Belgique contre-la-montre (2015). Mais j'ai fini troisième du Tour en 2010 et je suis arrivé 4e deux ans plus tard sans oublier un titre de champion du monde contre-la-montre chez les juniors", se souvient le natif de Herentals.

"Je n'ai pas de regrets par rapport à ma carrière. J'ai passé de bons moments. Je suis passé pro chez US Postal et je déjeunais avec des coureurs comme Lance Armstrong, Viatcheslav Ekimov et José Luis Rubiera. Après je suis parti chez Lotto avant de courir pour Katusha et LottoNL-Jumbo. À partir de demain, il sera temps de passer à autre chose même si je ne sais pas encore exactement ce que je vais faire."

Nos partenaires