GP Pino Cerami: Philippe Gilbert en mémoire de deux champions

23/07/15 à 09:43 - Mise à jour à 09:43

Ils étaient deux grands champions, ils sont partis presque au même moment. Pino Cerami et Claudy Criquelion ont cette fois-ci assisté à "leur course" depuis les cieux. Un plateau de rêve au départ pour la victoire d'un champion nommé Philippe Gilbert (BMC) à l'arrivée, 49e édition réussie pour un Grand-Prix placé sous le signe du renouveau.

GP Pino Cerami: Philippe Gilbert en mémoire de deux champions

Phillipe Gilbert (BMC), victorieux pour son retour à la compétition © BELGA

Mercredi ensoleillé au départ de la place de Saint-Ghislain. Jour de Grande Boucle mais aussi de Grand-Prix Pino Cerami. C'est la grande nouveauté cette année, la course est organisée au même moment que le Tour de France. Un choix des organisateurs, dicté par l'envie de retrouver le lustre d'antan d'une épreuve remportée jadis par Eddy Merckx et Bernard Hinault. Gilbert (BMC), Boonen (Etixx-Quick Step), Vanendert (Lotto-Soudal) et bien d'autres se sont donnés rendez-vous sur le podium de présentation des équipes, un moment particulièrement suivi par les spectateurs venus en masse. Terrasses bondées, chasseurs d'autographes en nombre, c'est le leader de l'équipe BMC qui remporte les suffrages à l'applaudimètre. Philippe Gilbert vient se tester après une petite fracture au niveau du genou qui lui a fait rater le Tour de France. Le Remoucastrien revient à la compétition pour préparer les grands rendez-vous des prochaines semaines dont le championnat du monde à Richmond programmé le 27 septembre. Boonen, lui, est relax, plus accessible, pas d'ambition particulière pour Tornado Tom, mais avec l'envie de bien figurer pour gagner en confiance pour la suite de la saison.

Patience, vous n'en mourrez pas!

Le départ est lancé, les pros côtoient les semi-pros avec le sourire, l'ambiance est détendue alors que les coureurs s'apprêtent à franchir très vite dans le parcours le Mur de Gramont, grande nouveauté cette année. Rythme soutenu en course, deux groupes distincts se forment très vite avec en tête au sommet de la principale difficulté du jour le petit peloton emmené par Gilbert et Boonen. Coup de théâtre quelques instants plus tard au kilomètre 90 dans un passage à niveau fermé. Patience, vous n'en mourrez pas!, la campagne de sensibilisation offerte début juillet par nos plus grands champions n'aura jamais autant servi. Patience donc pour un premier groupe qui perd l'avance conséquente qu'il possédait sur le peloton des poursuivants. En cette fin de course, c'est un groupe de cinq qui se forme plus tard dans la journée, finalement rejoint à quelques encablures de l'arrivée. Les efforts du champion du monde de Cyclo-cross Mathieu Van Der Poel (BKCP-Powerplus), et de la pépite Jelle Wallays (Topsport Vlaanderen-Baloise) n'ont pas suffi, l'arrivée à Frameries, en légère montée, voit Philippe Gilbert émerger devant Danny Van Poppel (Trek Factory Racing) et Tom Devriendt (Wanty-Gobert), Boonen finit quatrième.

Gilbert avait faim pour son retour à la compétition

Grimaçant, l'ancien champion du monde a souffert de la chaleur durant la course comme la plupart des autres coureurs. Qu'importe, pour son premier Grand-Prix Pino Cerami, c'est déjà bingo dans une épreuve qu'il a appréciée après de trop longues semaines passées à s'entraîner. "C'était une belle course, avec des bosses loin de l'arrivée, mais qui ont pu faire la sélection." Philippe Gilbert, au delà de la victoire, se réjouissait aussi d'avoir rallié l'arrivée sans le moindre pépin physique. "Je suis content de la victoire et du résultat mais aussi surtout du physique et du ressenti, je n'ai eu aucune douleur au genou et je pense que maintenant c'est de l'histoire ancienne, je suis content, tout va bien!" Et à la question: Philippe Gilbert pour la 50e édition du Pino Cerami, est-ce possible? La réponse fuse d'un coup. "J'espère que non (rire), j'espère être au Tour de France et préparer les Jeux Olympiques de la meilleure manière qu'il soit." Petit parfum d'amertume dans la voix pour le coureur qui a néanmoins apprécié les performances de son équipier Greg Van Avermaet sur les routes de la Grande Boucle. Gamins ou anciens, les sourires ornaient les visages des nombreuses personnes pour cette édition du renouveau. Nouveau parcours, nouvelle date et plateau exceptionnel, la cinquantième est déjà attendue par les fans de cyclisme, avec en tête, encore et toujours, les noms de Pino Cerami et Claudy Criquelion qui résonnent parmi les coureurs actuels.

Gillian Hermand

Philippe Gilbert a rendu hommage à Pino Cerami après l'arrivée sur twitter:

Nos partenaires