Décès à 76 ans du Français Roger Pingeon, vainqueur du Tour de France 1967

20/03/17 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Belga

L'ancien champion cycliste Roger Pingeon, vainqueur du Tour de France 1967, est mort dans la nuit de samedi à dimanche d'une crise cardiaque à l'âge de 76 ans à son domicile de Beaupont, dans l'Ain, en France.

Décès à 76 ans du Français Roger Pingeon, vainqueur du Tour de France 1967

Roger Pingeon, avec Eddy Merckx et Raymond Poulidor (2008). © BELGA

C'est le troisième vainqueur de la Grande Boucle à décéder cet hiver après le Suisse Ferdi Kübler (97 ans, vainqueur en 1950) le 30 décembre, puis le Français Roger Walkowiak (89 ans, vainqueur en 1956) le 7 février. Vingt-trois vainqueurs du Tour sont encore en vie, dont le doyen est l'Espagnol Federico Bahamontes (88 ans, vainqueur en 1959).

Roger Pingeon "a été foudroyé ce matin vers 04h00 par une crise cardiaque", a indiqué Georges Gouly, le maire de Beaupont, village de 700 habitants dans l'est de la France où l'ancien champion avait élu domicile dans les années 2000.

"Il allait très bien, je l'avais encore vu hier matin. C'était quelqu'un d'une grande humilité, qui avait su très bien s'intégrer à la vie du village et notamment à la vie associative. Cette année, il fêtait le 50e anniversaire de sa victoire", a ajouté le maire, manifestement affecté.

Pingeon est entré dans l'histoire du Tour par son échappée solitaire du côté de Jambes, qui lui a permis de gagner la 4e étape et l'édition 1967 marquée par le décès en course le 13 juillet de son équipier Tom Simpson.

Surnommé "l'échassier" en référence à ses longues jambes, ce coureur de grande classe au moral fragile a terminé deuxième du mythique Tour 1969, le premier des cinq remportés par Eddy Merckx qui avait enlevé tous les classements et relégué Pingeon à 17 minutes et 54 secondes. Depuis lors personne ne s'est imposé avec une telle avance. La même année, Pingeon a gagné le Tour d'Espagne. Il termine cette année-là à la 3e place du Super Prestige Pernod, le classement individuel des coureurs sur l'ensemble de la saison.

Il a été contrôlé positif au califon aux 4 Jours de Dunkerque en 1970 et suspendu avec sursis, puis en 1971 au Tour des Flandres. Il attaque en justice pour "entrave à l'exercice de sa profession" la fédération française qui a étendu à la France sa suspension de 4 mois infligée par la fédération belge. Le Conseil d'Etats a finalement supprimé la suspension sur le territoire français en septembre 1971. Il avait entre-temps manqué le Tour 1971.

Après sa carrière cycliste qui a pris fin en 1974, Roger Pingeon avait été consultant à la Télévision suisse romande entre 1979 et 1998.

Nos partenaires