Chris Froome récupère le maillot jaune

14/07/16 à 18:14 - Mise à jour à 20:50

Source: Belga

Sur décision des commissaires de course, le Britannique Chris Froome (Sky) conserve officiellement son maillot jaune de leader du classement général malgré l'incident dans le final de la 12e étape du Tour de France, remportée par Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) sur les pentes du Mont Ventoux.

Chris Froome récupère le maillot jaune

© Belga

Adam Yates (Orica-BikeExchange) est deuxième à 47 secondes, Bauke Mollema troisième à 56 secondes. Nairo Quintana (Col/Movistar) est quatrième à 1:01.

"Personne ne veut prendre le maillot jaune de cette manière"

Adam Yates (G-B/Orica), 11e de l'étape et 2e du général, classé 1er pendant une heure avant le reclassement de Chris Froome: "Personne ne veut prendre le maillot jaune de cette manière. C'est comme ça. Je ne me serais pas senti bien de le porter de cette manière."

"Le cyclisme est l'unique sport qui permet d'être aussi proche du public... avec les risques que cela comporte. J'étais avec Quintana et Valverde quand il y a eu l'incident de Froome. Je pense que les commissaires ont pris la bonne décision. Je me sens plutôt bien, mais je n'ai pas été capable de suivre la roue de Froome et Porte quand ils ont accéléré. Demain (vendredi), c'est le chrono et ce n'est pas ma spécialité, j'espère ne pas perdre trop de temps."

Bauke Mollema mécontent de la décision du jury

Il est finalement la grande victime, au niveau du classement, à l'issue de la 12e étape du Tour de France. Le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) 2e (derrière Adam Yates), puis 3e (derrière Froome et Yates) et finalement 4e du général (à 56 secondes de Froome, à 9 de Yates et 2 de Quintana), n'est pas heureux de la décision prise par le jury des commissaires qui a décidé de classer Froome et Richie Porte dans le même temps que lui, alors qu'ils ont été retardés dans l'incident avec la moto et rejoints l'arrivée avec respectivement 1:40 et 56 secondes de retard sur le coureur de Trek-Segafredo.

Outre Froome et Porte, le Colombien Nairo Quintana a récupéré finalement 7 secondes au classement général ce qui lui permet de remonter de la 4e à la 3e place devant Mollema.

"Que se passe-t-il ? Il semble que tout le monde ait reçu des bonifications. Je me demande ce qui se serait passé si j'avais été le seul à avoir été retardé..." a-t-il écrit sur Twitter.

Christian Prudhomme: "Une situation exceptionnelle due à un excès de spectateurs"

Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, a évoqué jeudi "une situation exceptionnelle" pour la "décision exceptionnelle" de recréditer le Britannique Chris Froome du maillot jaune du Tour de France après l'arrivée chaotique de la 12e étape, au Chalet Reynard.

"La ligne d'arrivée a été déplacée la veille à cause de la météo", a expliqué le directeur du Tour. "Il n'y avait pas d'autre décision possible puisque le vent a soufflé à 130 km/h en début d'après-midi, j'ai vu une caravane renversée au sommet du Ventoux. Mais nous n'avons pas pu rapatrier toutes les barrières".

"D'autres barrières installées près du Chalet Reynard sont tombées et on s'est retrouvés avec un barriérage très inférieur à ce qui se fait d'habitude. Dans le même temps, il y a eu un afflux de spectateurs puisque les gens répartis sur les derniers kilomètres du Ventoux sont redescendus. Cet afflux a provoqué une situation exceptionnelle", a ajouté Christian Prudhomme.

"C'est vraiment dû à un excès de spectateurs", a insisté le directeur du Tour qui n'a pas précisé exactement les faits: "Ce que je sais, c'est qu'une moto de la télévision a dû s'arrêter parce qu'il y avait une autre moto devant. Il y aura enquête sur ce qui s'est passé."

La décision a été prise par le jury des commissaires de l'UCI (Union cycliste internationale), l'autorité sportive de la course. "J'ai vu le jury. Ce que j'ai pu leur dire, c'est qu'une décision exceptionnelle pouvait s'expliquer, compte tenu des circonstances absolument exceptionnelles", a estimé Christian Prudhomme.

Le directeur du Tour a répondu aussi à une question sur des huées qui ont été entendues au moment où Froome a reçu son maillot jaune. "On a souvent du mal à aimer les champions dominateurs. J'avais le sentiment que la situation avait un peu changé notamment après sa descente du col de Peyresourde et l'attaque magistrale dans la roue de Sagan. Manifestement, ce n'est pas le cas pour tout le monde. Ce que l'on peut dire et répéter, c'est que le public du cyclisme est formidable mais, sur le nombre, il y a des gens un peu moins formidables", a déclaré Christian Prudhomme.

Nos partenaires