Bruges candidate au Tour de France

22/04/15 à 09:30 - Mise à jour à 21/04/15 à 17:07

Source: Sportmagazine

La ville flandrienne veut se profiler comme " la " ville du cyclisme en Belgique.

Bruges candidate au Tour de France

Bruges est déjà la ville de départ du Tour des Flandres depuis 1998. © BELGA

Après le départ de la cinquième étape du Tour à Ypres l'année dernière et le passage de la caravane cette année, entre Anvers et Huy le 6 juillet, puis le départ de Seraing le lendemain, la Belgique pourrait bien accueillir le Tour en 2017 ou en 2018. La Ville de Bruges a déposé sa candidature à l'accueil d'une étape. Le bourgmestre Renaat Landuyt (SP.a) et l'échevin des Sports Boudewijn Laloo (CD&V), tous deux fervents amateurs de cyclisme, sont allés plaider leur cause le vendredi 3 avril auprès de Christian Prudhomme, le directeur du Tour, au siège parisien d'ASO. L'ancien premier ministre Yves Leterme a renforcé la délégation: non seulement il fait partie du cercle d'intimes de Prudhomme mais en plus, il a accueilli le Tour à Ypres, sa ville, et sait de quoi il parle.

" Prudhomme s'est réjoui de la candidature brugeoise car les villes dotées d'un passé et d'une grande renommée touristique accroissent le rayonnement du Tour ", explique Boudewijn Laloo. " Notre candidature vient d'une idée que j'ai lancée en 2005. Elle s'intègre dans une stratégie plus large. Bruges veut en effet devenir la ville cycliste du pays. Nous venons d'ailleurs d'approuver un projet ambitieux en ce sens. Pour toucher le grand public, toutefois, il faut aussi y adjoindre des dossiers symboliques. Nous sommes déjà le point de départ du Tour des Flandres depuis 1998. Bruges n'est donc pas inexpérimentée. Nous avons transmis à Prudhomme le scénario de départ du Ronde. "

On ignore encore si la Venise du Nord accueillera un départ ou une arrivée, en 2017, en 2018 voire plus tard. " Ca dépend de l'endroit d'où partira le Tour et de son tracé. Bruxelles serait intéressée par le Grand Départ 2019. Nous sommes souples et attendons la proposition d'ASO. Ma préférence irait à un départ sur la Grand-Place car sa valeur promotionnelle serait plus grande qu'une arrivée en-dehors du coeur de la ville. Le circuit et son village départ restent également plus longtemps sur place, ce qui est agréable pour les amateurs de cyclisme. "

L'organisation d'un départ ou d'une arrivée n'est pas gratuite. L'année dernière, Ypres a versé 160.000 euros. Elle a récupéré une grande partie de cette sommes grâce aux sponsors et aux arrangements VIP. " Nous devons y parvenir aussi. Yves Leterme nous a donné le cahier des charges d'Ypres. Tous les euros ne sortiront pas des caisses de la Ville. "

Le bourgmestre Renaat Landuyt espère en tout cas pouvoir mener le projet à terme. " Attirer pareil monument dans notre ville requiert un gros investissement mais le Tour des Flandres nous a appris que le rendement était énorme et ne faisait que renforcer la marque Bruges. "

Par Jonas Créteur

En savoir plus sur:

Nos partenaires