Affaire Armstrong: de la chute pour dopage à l'épilogue judiciaire

20/04/18 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Afp

Chronologie de l'affaire Lance Armstrong qui a connu jeudi son épilogue avec la dernière procédure judiciaire réglée par le versement de cinq millions de dollars par la star déchue du cyclisme.

Affaire Armstrong: de la chute pour dopage à l'épilogue judiciaire

© ISOPIX

. 2004

Armstrong est accusé de dopage dans un ouvrage de David Walsh et Pierre Ballester "L.A. Confidentiel, les secrets de Lance Armstrong".

. 2005

Juillet: à l'issue de sa septième victoire consécutive dans le Tour de France, Armstrong prend sa retraite.

Août: le quotidien L'Equipe affirme que des échantillons d'urine d'Armstrong prélevés durant le Tour de France 1999 sont positifs à l'EPO.

. 2008

9 septembre: Armstrong annonce son retour dans le cyclisme professionnel sous le maillot de la formation kazakhe Astana.

. 2010

20 mai: Floyd Landis avoue s'être dopé et accuse également Armstrong, son ex-leader dans l'équipe US Postal. Une enquête fédérale est ouverte aux Etats-Unis et confiée à Jeff Novitzky, célèbre pour avoir fait tomber la sprinteuse Marion Jones dans l'affaire Balco.

. 2011

16 février: après deux saisons sans éclat avec Astana et RadioShack (3e du Tour 2009, 23e du Tour 2010), Armstrong met définitivement fin à sa carrière.

Mai: un autre autre ancien coéquipier d'Armstrong suspendu pour dopage, Tyler Hamilton, révèle à la chaîne américaine CBS avoir vu le Texan s'injecter de l'EPO lors du Tour de France 1999. Il reviendra à la charge un an plus tard, évoquant un contrôle positif d'Armstrong sur le Tour de Suisse 2001.

. 2012

3 février: le procureur fédéral André Birotte Jr. abandonne sans donner de raison l'enquête ouverte en mai 2010 pour savoir si des fonds publics avaient été utilisés au sein de l'US Postal pour des pratiques illicites comme le dopage. L'Agence antidopage américaine (Usada) poursuit sa propre enquête.

13 juin: l'Usada ouvre une procédure disciplinaire pour dopage à l'encontre d'Armstrong et de cinq de ses proches.

9 juillet: Armstrong tente de stopper la procédure disciplinaire de l'Usada devant les tribunaux civils, estimant que ses droits à un procès équitable ne sont pas respectés, mais sa plainte sera rejetée.

23 août: Armstrong renonce à faire appel des accusations de dopage de l'Usada. Dans la foulée, l'Agence américaine annonce qu'il sera privé de tous ses résultats depuis le 1er août 1998, notamment ses sept victoires dans le Tour de France (1999-2005), et radié à vie du cyclisme.

10 octobre: l'Usada dévoile l'accablant dossier de 1000 pages envoyé à l'UCI, accusant Armstrong d'avoir "monté le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport", en s'appuyant notamment sur les témoignages sous serment de 26 personnes, "dont 15 coureurs ayant eu connaissance des activités de dopage au sein de l'US Postal".

17 octobre: Nike annonce avoir mis fin à son contrat avec Armstrong, en raison de "preuves apparemment rédhibitoires" de dopage. D'autres sponsors comme le brasseur Annheuser-Busch et la marque de cycles Trek font de même. Il abandonne la présidence de Livestrong, l'association de lutte contre le cancer qu'il a fondée en 1997 après avoir vaincu la maladie en 1996.

22 octobre: l'UCI suit le rapport de l'Usada et radie à son tour Lance Armstrong à vie: "Il n'a aucune place dans le cyclisme", insiste Pat McQuaid, alors président de la Fédération internationale.

. 2013

17 janvier: après plus d'une décennie de dénégations, Armstrong avoue qu'il s'est dopé lors d'un entretien avec la star de la télévision américaine Oprah Winfrey: "Mon histoire parfaite était un énorme mensonge", avoue-t-il.

20 novembre: accord à l'amiable avec la société Acceptance Insurance qui réclamait le remboursement de trois millions de dollars de primes versées entre 1999 et 2001.

. 2015

4 février: un tribunal du Texas condamne Armstrong à verser dix millions de dollars à l'un de ses anciens parraineurs, la société SCA Promotions qui lui avait des primes pour ses victoires dans le Tour de France entre 2001 et 2004.

. 2018

19 avril: Armstrong accepte de payer cinq millions de dollars d'indemnisation dans le cadre de la procédure pour fraude lancée par l'un de ses anciens sponsors, la Poste américaine. Le procès qui devait avoir lieu en mai à Washington, est annulé. "Je suis heureux d'avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie", déclare Armstrong.

En savoir plus sur:

Nos partenaires