Vincent Legraive, tradition oblige, en jour de Saint-Nicolas, vous avez écrit votre lettre au grand Saint.

06/12/16 à 08:02 - Mise à jour à 07:44

Bon ben alors une augmentation, un nouveau contrat, en béton hein, par les temps qui court... Non je plaisante, quoique. Alors voici ma lettre. Cher...Père Fouettard. Oui car comme d'habitude je n'ai pas été très sage, je m'adresse directement au Père Fouettard, ce nous fera gagner du tepmps. D'ailleurs il n'est pas avec vous ce matin donc j'imagine qu'il doit avec pas mal de boulot et que son martinet doit fonctionner à plein régime. Faut dire qu'avec nos sportifs et autres, il est fort occupé. Occupé avec ses sois-disants supporters qui d'année en année jettent le trouble dans nos gradins au point de faire pleurer Diego. Le filleul de Corentin Fiore est ce petit garçon dont la photo de notre excellent collègue et photographe Bruno Fahy a fait le tour de la planète foot, c'est lui. Alors Père Fouettard, coup de martinet sur ces hooligans qui sont bien plus intelligents que l'on croit. Martinet sur ces fous-furieux des réseaux sociaux qui sont aussi, si pas plus violents, que dans les stades. Qui vous

En savoir plus sur:

Nos partenaires