Verstappen : un champion en devenir

05/01/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:34
Du Sport/Foot Magazine du 03/01/18

Max Verstappen semblait sur le point de rejoindre Ferrari mais il a prolongé son contrat chez Red Bull jusqu'en 2020. Il devient le troisième pilote le mieux payé de F1.

Verstappen : un champion en devenir

Max Verstappen va entamer sa quatrième saison complète en F1. © BELGAIMAGE

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel vont empocher plus la saison prochaine mais le Néerlandais de vingt ans s'empare de la troisième place, avec des émoluments de 20 à 29 millions d'euros, en fonction des primes. " Ce n'est pas mal pour un jeunot qui va entamer sa quatrième saison complète ", analyse Andrew Benson, le spécialiste BBC de la F1.

En 2015, Max Verstappen, alors employé par la Scuderia Toro Rosso, a terminé douzième. Un an plus tard, après un transfert mouvementé chez Red Bull après quatre GP, il a enlevé sa première course en Espagne et a rejoint la cinquième place du classement des pilotes. L'année dernière, il a rétrogradé d'une place et a même été devancé par son coéquipier australien Daniel Ricciardo mais ses victoires en Malaisie et au Mexique ont fait impression sur les dirigeants de Red Bull.

" Il a surtout progressé durant les qualifications ", commente son patron, Christian Horner, en revenant sur la saison 2017, durant laquelle Verstappen a signé un meilleur chrono que Ricciardo dans treize des vingt week-ends. " Daniel est un pilote incroyablement rapide en qualifications, ce qui en dit long sur le niveau atteint par Max. En été, nous avons eu des problèmes avec le moteur Renault, problèmes qui lui ont coûté quelques belles places et la victoire en Azerbaïdjan, mais au lieu de s'énerver, il a passé des heures dans le simulateur. Max possède toutes les qualités requises pour devenir champion du monde. "

Déjà l'année prochaine ? Hamilton, qui a gagné deux fois plus de points que Verstappen, paraît intouchable au volant de sa Mercedes mais Red Bull est persuadé que son bolide et son moteur seront plus fiables la saison à venir. Ricciardo : " Le trou qui nous sépare des deux grandes écuries, Mercedes et Ferrari, va se réduire nettement. Reste à voir si nos progrès seront suffisants pour titiller Hamilton et Vettel. "

Par Chris Tetaert

En savoir plus sur:

Nos partenaires