Vanderhaeghe n'hésite pas à participer quand il s'agit de souder une équipe

12/08/15 à 12:34 - Mise à jour à 12:39

Source: Sportmagazine

Avant son départ pour Ostende, Yves Vanderhaeghe avait déjà établi le programme de préparation de Courtrai.

Vanderhaeghe n'hésite pas à participer quand il s'agit de souder une équipe

Yves Vanderhaeghe se jette à l'eau. Au propre et au figuré. © KOEN BAUTERS

Il y avait inséré un stage de team-building, une tradition instaurée par Hein Vanhaezebrouck : d'abord dans les Ardennes, en collaboration avec Frank Descamps de Wildtrails, puis sur la Côte d'Opale avec Rik Termote de Personal Training Concepts.

Mais Johan Walem, le nouvel entraîneur de Courtrai, n'apprécie pas trop ces activités de team-building comme le vélo, le canoë-kayak, le tir à l'arc ou le sauvetage en mer. "Je trouve qu'un stage de team-building est intéressant, dans la deuxième semaine de préparation, afin de permettre à tout le monde d'apprendre à se connaître", affirme Vanderhaeghe.

"D'une manière ou d'une autre, on demande beaucoup aux joueurs, en leur proposant des activités auxquelles ils ne sont pas habitués. Pour s'en sortir, ils ont besoin de collaborer avec leurs partenaires. On remarque immédiatement les leaders, les suiveurs et ceux qui ne sont pas intéressés. Ce genre de stage est riche d'enseignements."

Ostende avait déjà programmé un stage aux Pays-Bas avant l'arrivée de Vanderhaeghe. "C'était surtout un stage de football, avec quelques activités en chambre. Nous avons fait un peu de team-building, avec sept épreuves, au complexe d'entraînement De Schorre. La saison prochaine, nous retournerons à Hoenderlo, mais les activités de team-building seront plus nombreuses."

En savoir plus sur:

Nos partenaires