Une médaille pour les Belgian Tornados?

16/03/16 à 10:30 - Mise à jour à 10:33

Source: Sportmagazine

De ce jeudi à dimanche, Portland accueille le Mondial en salle d'athlétisme. Certains ténors ne veulent pas se fatiguer en y participant, en cette année olympique, d'autres en font un objectif intermédiaire. Cinq épreuves à suivre.

Une médaille pour les Belgian Tornados?

Les Borlée considèrent ce Mondial comme une préparation en prévision des Jeux. © BELGA

1. Les Belgian Tornados sont nos seuls compatriotes à Portland. Le relais 4 x 400 mètres est composé de Jonathan, Kevin et Dylan Borlée plus Robin Vanderbemden. Tim Rummens est réserve. Les Borlée n'ont pas encore couru de 400 cet hiver mais ils ont battu le record de Belgique en salle du 4 x 200 mètres sous le maillot du Racing de Bruxelles. Ils considèrent ce Mondial comme une préparation aux championnats d'Europe en plein air et aux Jeux. Le relais, médaille d'argent 2010 au Mondial indoor et champion d'Europe en salle 2015, a des chances de médaille. S'il bat son record de Belgique (3:02.87), il peut même rêver de l'or.

2. Championne d'Europe en salle et double championne du monde 100-200 mètres, Dafne Schippers vise l'or sur 60 mètres. Même si son départ reste son talon d'Achille, la Néerlandaise est invaincue depuis quinze épreuves sur cette distance. Elle détient également les trois meilleurs chronos de l'hiver.

3. Au départ du 60 mètres masculin, Asafa Powell (33 ans) et Kim Collins (40 ans). Le Jamaïcain détient les deux meilleurs chronos de l'année (6.49 et 6.50), le vétéran de Saint Kitts and Nevis n'accuse qu'un centième de retard. Le duo est confronté à des jeunes comme Mike Rodgers (30 ans) et Julian Reus (27 ans). Le tenant du titre, Richard Kilty, est absent.

4. L'Ethiopienne Genzebe Dibaba (25 ans) a pulvérisé le record du monde en salle du mile de quatre secondes en février et est favorite sur 1.500 mètres. Elle courra peut-être le 3.000 mètres en sus mais là, elle sera confrontée à sa compatriote Meseret Defar (32 ans), quadruple championne du monde indoor. Après sa maternité, Defar retrouve progressivement son niveau.

5. Le saut à la perche masculin promet. Cet hiver, c'est Renaud Lavillenie qui a sauté le plus haut : 6m02, soit 14 centimètres de moins que son record du monde. Il a un rival de taille, le Canadien de 21 ans Shawn Barber, qui est devenu le neuvième à passer six mètres en janvier.

Par Jonas Créteur

Nos partenaires