Une blessure au genou inquiète Seppe Smits avant le Big Air

19/02/18 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Belga

Après une pause de plusieurs jours, les snowboardeurs belges seront de retour mercredi sur les pistes au centre de saut à ski d'Alpensia aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. Seppe Smits, Sebbe De Buck et Stef Vandeweyer prendront part aux qualifications du Big Air.

Une blessure au genou inquiète Seppe Smits avant le Big Air

Seppe Smits © Belgaimage

Seppe Smits a été le meilleur des Belges en slopestyle, terminant 10e de la finale. Le snowboardeur de 26 ans se montre satisfait de cette première épreuve en Corée du Sud. "Sur le moment, j'ai été un peu déçu de ne pas avoir pu donner le meilleur de moi-même à cause des conditions changeantes. Mais avec du recul, je suis satisfait car j'ai réalisé un bon run en qualifications avant de faire du mieux possible, malgré les circonstances, en finale."

Depuis lors, Smits a pris soin de son genou droit. "J'ai passé beaucoup de temps avec le kiné et à la salle de sport cette semaine. Le slopestyle était plus exigeant que prévu. Heureusement que nous avons un très bon staff médical, même si mon genou est toujours vraiment douloureux."

Ce pépin physique a empêché le snowboardeur de Westmalle d'entraîner son saut imaginé pour le Big Air. "J'ai mal même sur la rampe de lancement", a-t-il expliqué. "J'espère pouvoir m'entraîner mardi. Je prendrai un antidouleur avant la compétition pour me concentrer totalement sur mon saut et pas sur la douleur."

Tout comme en slopestyle, Seppe Smits présente un palmarès fourni en Big Air. En effet, il a remporté deux fois la Coupe du monde de la spécialité (2013 - 2015) et a récolté trois médailles aux Mondiaux, 2 en argent et 1 en bronze. Cependant, une qualification pour la finale est tout sauf acquise. "Ce sera certainement encore plus compliqué qu'en slopestyle. C'est comme si c'était deux finales. Tout le monde va devoir sortir le grand jeu d'entrée."

De Buck et Vandeweyer s'attendent à des qualifications serrées

Sebbe De Buck et Stef Vandeweyer disputeront également le Big Air. Privés de finale en slopestyle, les deux snowboardeurs belges s'attendent à une lutte serrée pour l'accession en finale.

De Buck, 22 ans, a vu s'améliorer l'état de son poignet, qu'il a cassé après une chute aux X-Games. "J'enlève de plus en plus régulièrement mon attelle et fais mes exercices tous les jours. Cela va beaucoup mieux qu'avant le slopestyle", a-t-il expliqué.

"Nous nous sommes beaucoup reposés ces derniers jours. C'est très calme, on passe pas mal de temps au lit à regarder Netflix", a rigolé De Buck, insistant que c'était la meilleure façon de recharger les batteries à deux jours du Big Air. "Ce sera dur de se qualifier pour la finale car beaucoup de riders ont un niveau similaire", prévient Sebbe De Buck, qui doit encore choisir qu'elle figure il présentera sur le grand tremplin olympique. "J'espère toutefois pouvoir me distinguer."

Stef Vandeweyer est, avec ses 18 printemps, le benjamin du Team Belgium en Corée du Sud. "Le Big Air me convient en principe mieux", a-t-il dit. "Une accession en finale serait vraiment belle mais je n'ose pas me lancer dans un pronostic. Tout le monde veut réaliser son meilleur saut dès les qualifs, les scores seront très serrés."

"Je prépare un frontside 1440, mon saut le plus compliqué. Si je parviens à faire les quatre rotations et atterrir correctement, je peux obtenir un très bon score", a lancé Vandeweyer, lui qui avait obtenu une 6e place en Coupe du monde à Moscou l'année dernière. "J'avais réussi mon saut mais je dois avouer que la concurrence n'était pas spécialement relevée."

Nos partenaires