Un réfugié va porter la flamme olympique en Grèce

21/04/16 à 11:00 - Mise à jour à 13:51

Source: Sportmagazine

Ce jeudi 21 avril, la flamme olympique va être allumée en Grèce. Elle passera notamment par un camp de réfugiés.

Un réfugié va porter la flamme olympique en Grèce

© Reuters

Conformément à la tradition, la cérémonie se déroule dans l'Olympe, le temple d'Hera. Des acteurs en costume grec antique vont allumer la flamme à l'aide de miroirs paraboliques. La flamme est alors transmise à une torche utilisée depuis 1992. Ensuite, la flamme entame un périple de sept jours à travers la Grèce. Elle va notamment transiter par le camp de réfugiés Elaionas, à Athènes, où un réfugié la portera.

Plusieurs villes ont prévu des manifestations folkloriques à l'occasion de ce passage, programmé à la minute près. Huit personnes ont organisé la cérémonie et la traversée de la Grèce pendant sept mois. 50 personnes se relaient chaque jour pour porter la flamme. Si celle-ci vient à s'éteindre, à cause de la pluie ou du vent, on peut toujours la rallumer avec le feu authentique de l'Olympe.

La torche achève son parcours au stade du Panathinaikos, à Athènes, le théâtre des premiers Jeux Olympiques modernes en 1896. Le 27 avril, la flamme, placée dans une lampe de mineur, sera transmise à Carlos Nuzman, le président du comité d'organisation de Rio de Janeiro.

Le 3 mai, la flamme partira de Brasilia, la capitale brésilienne, pour parcourir tout le pays en 95 jours, accompagnée des voitures d'un sponsor trouvé pour l'occasion, la marque sud-africaine Localiza. Le tracé de 20 000 kilomètres passe par 83 villes, dont les capitales des 26 états brésiliens. 12 000 personnes vont se relayer pour porter la flamme.

Elle arrivera le vendredi 5 août au stade Maracana de Rio, pour l'ouverture des 31e Jeux d'Eté. On ne sait pas encore officiellement qui aura l'honneur d'allumer le feu olympique. Dans une enquête effectuée au Brésil, le nageur Cesar Cielo arrive en tête des suffrages devant le gymnaste Arthur Zanetti et le volleyeur Giba. La super star Neymar n'est que quatrième, le football n'étant toujours pas considéré comme un sport typiquement olympique, même au Brésil.

Par Jonas Creteur

En savoir plus sur:

Nos partenaires