Un quadruple champion du monde au départ du rallye du Condroz

05/11/15 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Belga

Le rallye du Condroz marquera ce week-end la fin de la saison belge. Comme de coutume, l'épreuve du Motor Club de Huy a attiré une pléiade de pilotes de haut niveau, dont un quadruple champion du monde des voitures de tourisme. Le Français Yvan Muller s'aligne au volant d'une DS3 R5.

Un quadruple champion du monde au départ du rallye du Condroz

Yvan Muller © BELGAIMAGE

Après Sébastien Loeb en 2013, un autre Alsacien comptant à son palmarès plusieurs titres mondiaux prendra le départ du Rallye du Condroz sur une DS3. Couronné à quatre reprises dans la joute des voitures de tourisme (WTCC), Yvan Muller abordera le rendez-vous hutois dans un tout autre état d'esprit que celui qui animait "Seb" il y a deux ans.

"J'ai dû disputer une quinzaine d'épreuves routières dans toute ma carrière et ma dernière tentative remonte au rallye du Chablais en Suisse au printemps dernier", explique-t-il. "L'affaire s'était d'ailleurs terminée assez vite puisque j'avais renoncé dès le deuxième tronçon chronométré. Je ne joue donc pas dans la même pièce que les spécialistes engagés ce week-end. J'envisage cette participation comme un moment de détente dans une saison chargée où je me partage entre mon programme en WTCC avec Citroën et la gestion de mon propre team en circuit. Cela dit, je ferai le maximum pour tirer mon épingle du jeu. J'ai eu l'occasion de découvrir le terrain durant les reconnaissances et je sais déjà que ce ne sera pas facile, surtout face aux pilotes belges habitués à ce genre d'exercice et à ces conditions d'adhérence très changeantes. "

Un agenda chargé

Egalement engagé sur une DS3 R5, un autre Français affiche des ambitions plus élevées. Epaulé par Pieter Tsjoen comme au rallye de Wallonie, le jeune Stéphane Lefebvre veut en effet jouer la victoire sur la voiture du team J-Motorsport. Il prendra toutefois le départ dans des conditions particulières.

"Je ne reviendrai à Huy que dans la nuit de vendredi à samedi après avoir participé à une séance de tests sur la terre en Grande-Bretagne", précise-t-il. "Cette session s'inscrit dans la préparation du Wales GB Rally, dernière manche du championnat mondial que je disputerai sur une DS3 WRC. En quelques heures, je passerai donc de la terre anglaise à l'asphalte belge, et de la WRC à la R5. Mais cela ne m'empêchera pas pour autant d'aborder le Condroz avec la ferme intention de me battre aux avant-postes..."

C'est une vraie armada DS3 qui se présentera à Huy. Yves Matton (le patron de Citroën Racing), Jourdan Serderidis et Cédric Cherain disposeront de versions WRC tandis que Vincent Verschueren, Guillaume Dilley et Xavier Bouche (qui a trouvé in extremis un accord avec le team italien D-Max) piloteront des R5 identiques à celles d'Yvan Muller et Stéphane Lefebvre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires