UN GP de F1 en Iran ?

22/05/15 à 10:00 - Mise à jour à 20/05/15 à 16:38

Source: Sportmagazine

Opposé à l'idée en 2011, Bernie Ecclestone, le grand manitou de la F1, a changé son fusil d'épaule.

UN GP de F1 en Iran ?

Bernie Ecclestone a effectué une virage à 180 degrés. © BELGA

" Pour moi, l'Iran ne peut être candidat à l'organisation d'un GP ", a déclaré Bernie Ecclestone en 2011, quand le voisin de l'Afghanistan, du Pakistan et de l'Irak a dévoilé ses projets de construction d'un circuit. Toutefois, les problèmes financiers des circuits en Allemagne et en Italie ont incité le gourou de la F1 à effectuer un virage à 180 degrés. " Ça doit être faisable. "

" L'Iran compte beaucoup de jeunes qui s'intéressent aux sports automobiles. La F1 a donc un avenir dans mon pays ", raconte Masoud Soltanifar, le premier officiel du bureau iranien du tourisme et du patrimoine sur l'île de Qishm, où va être aménagé le nouveau circuit. "

" Comment justifier l'organisation d'une troisième course au Moyen-Orient, après Abu Dhabi et Bahreïn ? Les principaux sponsors sont furieux de la disparition du GP d'Allemagne et l'Italie va peut-être être rayée du calendrier. Il y aurait un GP en Iran mais pas en Allemagne. C'est trop dingue ", a réagi Zak Brown, le patron de Just Marketing, un des principaux bureaux de sponsoring automobile.

Par Chris Tetaert

En savoir plus sur:

Nos partenaires