Teddy Riner: "le corps est usé mais le mental est toujours intact"

20/11/17 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Afp

Le géant du judo mondial, Teddy Riner, a déclaré lundi à Nouméa, où il séjourne jusqu'au 3 décembre, que son corps était "usé" mais qu'un troisième titre de champion olympique à Tokyo en 2020 demeurait "son but ultime".

Teddy Riner: "le corps est usé mais le mental est toujours intact"

© Belgaimage

"Le corps est usé mais le mental est toujours intact et tant que le mental est là le corps suivra", a confié à la presse Teddy Riner, en marge d'une réception au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

"C'est aussi ça le haut niveau, le corps prend plus cher et s'use plus vite. Mon objectif c'est surtout d'être pour la troisième fois champion olympique. C'est mon but ultime", a-t-il également indiqué.

Le judoka, qui vient d'enrichir son palmarès d'une dixième couronne de champion du monde le 11 novembre dernier à Marrakech, entend aussi être sur les rangs aux jeux Olympiques de Paris en 2024.

"J'aimerais bien y participer.J'ai envie de vivre ce moment, le partager avec ma famille, avec le peuple français. Je n'ai pas envie demain de me dire: "j'ai pas vécu ça"", a déclaré Teddy Riner.

Le boss du judo était notamment accompagné du Calédonien Laurent Calleja, qu'il a choisi comme entraineur pour les JO de Tokyo. Les deux hommes se sont connus il y a une dizaine d'années à l'Insep alors que Laurent Calleja était entraineur des équipes de France de judo.

"C'est un amour, quelqu'un de très facile à entrainer. C'est toujours un honneur qu'il vienne me rechercher", a déclaré M. Calleja, actuellement entraineur du pôle espoir de Nouméa. Début janvier, il ira s'installer en Métropole et entrainera Teddy Riner au PSG Judo où le champion a signé en août.

En Nouvelle-Calédonie avec sa femme, Luthna et son fils, Eden, le colosse guadeloupéen ira à la rencontre des judokas du Caillou et animera un gala, "Teddy fait son show", le samedi 2 décembre.

Lundi, en présence de plusieurs sportifs calédoniens sacrés sur les podiums internationaux, Teddy Riner a accepté à la demande du président du gouvernement calédonien, Philippe Germain, de devenir "ambassadeur" auprès de la jeunesse.

"Il n'y a pas de secret, pour réussir il faut avoir un but, une envie et n'avoir peur de rien. Quand on veut être champion, il faut aller tous les jours au bout de soi-même", a également confié le champion.

Nos partenaires