Retrait de la plainte empêchant les Springboks de participer au Mondial

02/09/15 à 21:02 - Mise à jour à 21:02

Source: Belga

Un petit parti sud-africain a retiré mercredi sa plainte visant à empêcher les Springboks de participer à la Coupe du monde de rugby 2015 sous prétexte que les Blancs y seraient trop représentés, a annoncé un juge à Pretoria.

Retrait de la plainte empêchant les Springboks de participer au Mondial

© AFP

"En ce qui concerne les joueurs censés se rendre à l'étranger (pour le Mondial en Angleterre qui débute le 18 septembre), il est entendu que la plainte n'est plus d'actualité," a déclaré le juge Ntendeya Mavundla, devant la Haute Cour du Nord Gauteng à Pretoria, au terme d'une journée d'audience.

Le magistrat a cependant décidé d'ouvrir une enquête sur la lenteur, selon lui, des réformes raciales dans son pays. "C'est inconcevable qu'en 21 ans, la transformation (dans le domaine racial) se fasse au rythme de la tortue", a-t-il déclaré, en référence à la fin du régime d'apartheid en 1994.

Neuf rugbymen noirs figurent parmi les 31 Springboks sélectionnés pour le Mondial, un chiffre jugé insuffisant par le plaignant, le parti de l'Agence pour un nouveau programme (Agency for a New Agenda, ANA), qui a rappelé que 80% de la population sud-africaine était noire. L'intention affichée de cette formation politique quasi inconnue était d'empêcher les Springboks de participer à la prochaine Coupe du monde.

La Fédération sud-africaine de rugby (SARU), par la voix de son avocat Riaan Grundlingh, s'est dit "heureuse" du retrait de la plainte, qui n'avait cependant aucune chance d'aboutir. Traditionnel "sport des Blancs" en Afrique du Sud, le rugby a toutefois été un symbole de réconciliation nationale: en 1995, le capitaine François Pienaar a reçu le trophée du champion du monde des mains du président sud-africain et héros de la lutte contre l'apartheid Nelson Mandela, qui avait revêtu pour l'occasion le maillot des Springboks.

En savoir plus sur:

Nos partenaires