Pourquoi le brut n'est pas le net en NBA

12/11/15 à 10:45 - Mise à jour à 10:44

Source: Sportmagazine

Cette année, Kobe Bryant est à nouveau le plus gros salaire de NBA avec 22,6 millions d'euros mais son compte en banque affiche une somme inférieure.

Pourquoi le brut n'est pas le net en NBA

Kobe Bryant est un peu moins riche qu'on ne le pense. © BELGAIMAGE

L'été dernier, LeBron James a renouvelé son contrat à Cleveland pour un montant de 20,76 millions d'euros, soit deux millions de moins que le plus gros salaire de NBA, Kobe Bryant, la star des LA Lakers. Ne vous y trompez pas : il s'agit de sommes brutes. Le revenu net est nettement inférieur. Par exemple, il ne reste que 428.110 dollars à celui qui touche un million de dollars, somme dont il faut encore déduire le pourcentage du manager personnel.

Le contribuable est redevable de 39,6 % de contributions fédérales, de 6,2 % de cotisations sociales et d'une taxe étatique qui varie fortement d'un Etat à l'autre : Bryant est le plus ponctionné en Californie (13,3 %) tandis que James ne verse que 5,39 % en Ohio. Le Texas et la Floride ne prélèvent même aucune taxe, ce qui contribue souvent à pousser un joueur vers Houston ou Miami.

Toutefois, l'Etat rembourse 15 % des montants retenus aux joueurs : les 5 % versés au fonds de pension (à partir de 50 ans) et les 10 % qu'il a payés au début pour alimenter le fonds de la NBA. A long terme, il reste donc 578.110 dollars sur un million. Bryant et Cie sont donc un tout petit peu moins riches qu'on ne le pense.

Par Jonas Creteur

En savoir plus sur:

Nos partenaires