NBA : une saison régulière complètement folle !

14/04/16 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

La dernière journée de la saison régulière de NBA se déroulait hier soir et vient clore une première partie de compétition haute en rebondissements, records et surprises. L'heure est au bilan avant le début des Play-Offs, qui débutent ce samedi.

NBA : une saison régulière complètement folle !

Stephen Curry et les Golden State Warriors ont réalisé une saison régulière exceptionnelle. © EPA

Avant le début de la saison, les observateurs semblaient avoir des certitudes sur ce qu'il allait advenir de la saison. Si Golden State était pointé favori à sa propre succession, on ne s'attendait pas à ce que leur performance soit aussi stratosphérique en cette première partie de saison.

De même, certaines équipes, comme Portland et Dallas à l'Ouest étaient régulièrement citées pour jouer le fond du classement. Pourtant, les deux franchises ont bien validé leur ticket pour les Play-Offs. Oklahoma, avec Kevin Durant et Russell Westbrook, ont terminé à une belle 3ème place (55-27) alors qu'ils avaient manqué les Play-Offs l'année dernière. A l'inverse, et pour des raisons différentes, on pensait qu'Utah et que Phoenix avaient leurs chances de se qualifier. A tort.

A l'Est aussi, quelques surprises : on s'attendait, comme l'année dernière, à voir Chicago, Washington et Milwaukee disputer la deuxième partie de saison ; il n'en sera rien. Par contre, Boston a fait une très forte impression, avec 48 victoires pour 34 défaites, réalisant le même bilan que Miami, Charlotte et Atlanta. Retenons aussi que les Sixers de Philadelphie ont réalisé une bien piètre performance : 10 petites victoires... pour 72 défaites. C'est le 3ème pire bilan de l'histoire de la NBA.

Golden State, l'équipe d'un autre monde

Tout au long de la saison, la franchise californienne, emmenée par un extraordinaire Stephen Curry, n'a laissé personne indifférent, à tel point que les performances du meneur américain ont dépassé les frontières, et attiré de nouveaux amateurs de la balle orange, notamment en Europe, comme l'avait fait Michael Jordan à son époque, en popularisant le sport sur notre continent.

Est-ce que les Warriors allaient battre le record mythique des Bulls de Jordan de 1995-1996, avec leur bilan monstrueux de 72 victoires pour 10 défaites ? La question a agité toute la planète basket durant la saison. Et c'est chose faite. Hier soir, Golden State a terminé sa saison régulière avec un bilan de 73 victoires pour seulement 9 défaites, en battant pour son dernier match, les Grizzlies de Memphis à domicile.

Stephen Curry fut bien évidemment le principal artificier de la saison des Warriors. Le meneur californien réalise la meilleure saison de sa carrière, avec un pourcentage aux tirs de 50%, et un total de 402 tirs à trois points marqués, soit à peine 38 de moins que l'ensemble de l'équipe de Milwaukee, pour comparaison.

Les Spurs, maîtres chez eux

La franchise texane est comme à son habitude restée discrète, mais efficace. Les performances de Golden State ont quelque peu fait de l'ombre à la belle campagne de San Antonio, qui termine sur un très bon bilan de 67 victoires pour 15 défaites, égalant au passage le record de Boston (1985-1986) de victoires à domicile : 40 victoires pour une seule défaite.

La retraite de Kobe Bryant

L'arrière mythique des Lakers de Los Angeles avait annoncé fin novembre qu'il disputerait cette année la dernière saison de sa carrière. La franchise californienne réalise une saison catastrophique (17 victoires pour 65 défaites), ce qui a permis à Kobe de faire sa tournée d'adieu tranquillement. Le joueur de 37 ans a donné un récital pour sa dernière sortie, marquant 60 points personnels face à Utah (record de la saison). Bryant a joué pour les Lakers durant 20 saisons et a gagné 5 titres de champion. Il a été élu une fois meilleur joueur de la saison et a été sélectionné à 18 reprises pour le All-Star Game.

Les Play-Offs débutent ce samedi

La première partie de saison terminée, place maintenant au premier tour des Play-Offs, qui débute ce samedi. A l'Est, les Cavaliers de LeBron James affrontent les Pistons de Détroit, Toronto sera lui opposé à Indiana. Boston rencontrera Atlanta et Miami jouera face à Charlotte, dont Michael Jordan est le propriétaire.

A l'Ouest, le premier tour verra s'affronter Golden State et Houston, San Antonio et Memphis, Oklahoma et Dallas. Enfin, les Clippers de Los Angeles et Portland se disputeront la qualification.

Pour rappel, les 4 qualifiés de chaque Conférence se rencontrent en demi-finale de conférence. La finale de la conférence se voit affronter les deux meilleures équipes. Enfin, les "Finals" opposeront le vainqueur de la finale de la Conférence Ouest et celui de l'Est. Chaque match se joue en 4 victoires.

Maxime Defays

En savoir plus sur:

Nos partenaires