NBA Night: Golden State domine Cleveland, Houston perd encore à Oklahoma City

26/12/17 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Afp

Les Golden State Warriors sont venus à bout lundi des Cleveland Cavaliers, 99-92, dans le choc du "Christmas Day" traditionnel en NBA, et ravissent ainsi la place de leader de la conférence Ouest aux Houston Rockets, battus par le Thunder d'Oklahoma City.

NBA Night: Golden State domine Cleveland, Houston perd encore à Oklahoma City

© Reuters

La défaite sera sûrement amère pour les "Cavs", après une action controversée à 24 secondes du terme. Alors que Cleveland était mené de trois points, 95-92, les arbitres n'ont pas sifflé une faute qui semblait évidente de Kevin Durant sur l'autre superstar LeBron James, alors que ce dernier partait au panier.

"Il veut défendre sur lui", a déclaré à l'issue du match le coach des Warriors Steve Kerr à propos de l'envie de Durant de se frotter au "King". "Il a fait faute sur moi deux fois. Mais c'est pas grave, qu'est-ce que vous voulez y faire ?", a pour sa part commenté James pour évoquer cette décision litigieuse. "Il est trop grand pour ça. Il n'y a pas faute", lui a répondu l'intéressé.

Mais les hommes de Tyronn Lue, bien trop maladroits (31,8% de réussite au tir) et gênés par la défense des champions en titre ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes après cette défaite.

James (20 points, 6 rebonds, 6 passes décisives mais 7 balles perdues) et Kevin Love (31 points, 18 rebonds) ont été trop seuls face à Durant (25 pts) Klay Thompson (24 pts), et un Draymond Green en triple double (12 points, 12 rebonds et 11 passes).

Le puissant ailier fort, toujours aussi précieux en défense, a marqué de son empreinte la fin de match, offrant notamment une passe décisive à Thompson et décrochant un rebond offensif crucial dans les 90 dernières secondes.

"Kevin (Durant) était génial, il a fait une grosse action sur LeBron. Il a joué avec son coeur", a-t-il déclaré.

La rencontre, un peu brouillonne, a été serrée, aucune équipe n'arrivant à vraiment se démarquer avant le dernier quart-temps quand les Warriors ont pris neuf points d'avance (46-44 pour Golden State à la mi-temps). Les Cavs sont bien revenus à égalité 92-92 à deux minutes du terme, mais cela n'a pas suffi face à des Warriors, pourtant toujours privés de leur double MVP Stephen Curry, qui se sont arrachés dans le "money time". C'était la troisième année de suite que la NBA proposait cette affiche à Noël. Il y a deux ans, Golden State l'avait déjà emporté, avant de s'incliner par la suite en finale. A l'inverse l'année dernière, les Californiens avaient perdu en décembre, mais avaient été sacrés champions NBA.

Golden State dépasse Houston

Cette victoire, combinée avec la défaite des Houston Rockets, permet aux hommes de Stever Kerr de prendre la tête de la conférence Ouest. Les Rockets, qui possédaient jusqu'ici le meilleur pourcentage de victoires de toute la NBA, ont en effet connu une troisième défaite consécutive lourde de conséquence sur le parquet du Thunder d'Oklahoma City, 112-107.

Le duel attendu entre Russell Westbrook et James Harden, deux des meilleurs marqueurs du championnat, a tenu toutes ses promesses: 31 points et 11 passes pour le premier, 29 points et 14 passes pour le second. Mais grâce notamment à leur bonne adresse (54.4%) et à une certaine fébrilité défensive de leurs adversaires texans, les coéquipiers de Westbrook ont signé une cinquième victoire d'affilée qui confirment leur regain de forme.

Les Boston Celtics, premiers à l'Est avant le match, ont également perdu leur place de leader de leur conférence après leur défaite 111-103 face à des Washington Wizards bien organisés dans le sillage de leur meneur John Wall (21 points, 14 passes).

Avec ce mauvais résultat à domicile, les Celtics, déjà défaits la semaine dernière par New York, une autre équipe de leur conférence théoriquement à leur portée, confirment ainsi une certaine inconstance et voient les Toronto Raptors leur ravir le fauteuil de leader à l'Est.

Les 76ers de Philadelphie ont pour leur part mis fin à une série de cinq défaites consécutives et se sont relancés dans la course aux play-offs en battant, à l'issue d'un autre match disputé, les New York Knicks, 105-98. Le pivot camerounais Joel Embiid a notamment inscrit 25 points et pris 16 rebonds dans cette victoire.

En fin de soirée, les Minnesota Timberwolves se sont logiquement imposés 121-104 face à des Los Angeles Lakers qui évoluaient sans leur rookie vedette, le meneur de jeu Lonzo Ball.

Nos partenaires