Mondial de rugby: humiliation historique de la France face aux All Blacks, 62-13

18/10/15 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Belga

Les All Blacks, champions du monde en titre, ont infligé une historique humiliation samedi à une très faible équipe de France, pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du monde, où ils retrouveront la semaine prochaine les Sud-Africains, vainqueurs du Pays de Galles.

Mondial de rugby: humiliation historique de la France face aux All Blacks, 62-13

© REUTERS

Le score final de 62-13 (29-13 au repos) est la plus lourde défaite infligée par une équipe en quarts de finale de Coupe du monde: jusqu'à présent, jamais une nation n'avait encaissé plus de 48 points à ce stade de la compétition, et le plus gros écart avait été de 28 points. Records pulvérisés!

Pire, seule une nation cette année a encaissé plus de points sur un match, à savoir les très modestes Américains contre l'Afrique du Sud (64-0). En quatre années, entre la finale de la Coupe du monde perdue par les Français à Auckland 8-7 et le quart de finale de Cardiff, l'écart est devenu abyssal entre les All Blacks et les Français, absents du dernier carré pour la première fois depuis 1991.

Les Néo-Zélandais cherchaient un match référence depuis le début de leur Coupe du monde, après avoir par moments bafouillé leur rugby face à des nations plus faibles et battus en ouverture les Argentins sans briller. La réponse donnée par les coéquipiers de Richie McCaw samedi soir sur la pelouse du Millennium Stadium de Cardiff est un message très clair envoyé à la concurrence: la Nouvelle-Zélande est plus que jamais candidate pour être la première nation à conserver son titre.

Seul bémol, la faible opposition des Français qui n'auront finalement résisté qu'une période, et encore: la partie était déjà pliée bien avant le terme des 40 premières minutes. Avec neuf essais, les Néo-Zélandais se sont montrés dominateurs dans tous les compartiments de jeu, très solides en défense, et n'ont finalement laissé que des miettes au XV de France.

En savoir plus sur:

Nos partenaires