Les Wheelchair Belgium Lions rêvent des Jeux de Tokyo 2020

19/04/16 à 11:33 - Mise à jour à 13:16

En 2013, l'équipe nationale belge de handi-basket est dissoute faute de moyens financiers. Janvier 2016, les Wheelchair Belgium Lions remontent sur le terrain, avec un objectif bien précis... Tokyo 2020 !

Les Wheelchair Belgium Lions rêvent des Jeux de Tokyo 2020

© Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Faute de moyens financiers, l'équipe nationale belge de basket-ball en chaises a cessé d'exister. Mais c'était sans compter Jacques Wilmus et Marc De Vos, un ancien joueur de l'équipe. En mai 2015, ils décident de relancer cette équipe nationale. Jacques sera le manager et Marc le sélectionneur. Enthousiastes, ils ont la volonté de faire renaître les Wheelchair Belgium Lions: après tout, le "terreau" est là puisque les anciens joueurs ont continué à s'entraîner et jouer lors de matches d'exhibition. Une équipe qui est restée très soudée autour de son capitaine Sam Bader.

Sam Bader, le capitaine de l'équipe.

Sam Bader, le capitaine de l'équipe. © Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Reste le nerf de la guerre, l'argent... Heureusement, deux sponsors ne tarderont pas à se manifester: Coloplast et Seco. Ces deux principaux mécènes seront bien vite rejoints par de plus petits, dont Geo-Holidays.

Wheelchair Belgium Lions - Tokyo 2020.

Wheelchair Belgium Lions - Tokyo 2020. © Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Petit à petit, le budget est "bouclé" pour... les cinq années à venir ! Car l'objectif est ambitieux, ils ont en ligne de mire les jeux paralympiques de Tokyo en 2020 !

Autre tour de force de Jacques Wilmus, avoir réussi à intégrer l'équipe nationale de basket en chaises dans le basket-ball "valide". Après tout, les règles du jeu sont exactement les mêmes.

L'AWBB (Association Wallonie-Bruxelles de Basketball), son Président Jean-Pierre Delchef, et Lucien Lopez, Secrétaire général et responsable du département Handi - Corpo, sont intervenus pour les autres frais : stages de formation pour les championnats, participation aux championnats d'Europe.

Moins d'un an après, en janvier 2016, les Wheelchair Belgium Lions "existent" à nouveau et sont prêts à en découdre sur les parquets. Et ce n'est pas pour rien que Jean-Pierre Delchef déclarait, après les avoir vus sur le terrain, qu'il avait vu "des vrais sportifs, des sportifs qui aiment jouer au basket et taper la balle orange. Et qui sont prêts à défendre les couleurs de la Belgique."

Tous ensemble et tous bénévoles !

Sam Bader, capitaine, Jacques Wilmus, manager, et Marc De Vos, sélectionneur.

Sam Bader, capitaine, Jacques Wilmus, manager, et Marc De Vos, sélectionneur. © Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Les budgets sont bouclés, mais le plan financier ne laisse guère de marges pour les extras. Mais c'est sans compter l'engouement des joueurs pour "leur" équipe ! Ils ont presque tous répondu présents à l'appel de Jacques Wilmus et Marc De Vos en revenant.

Aux joueurs de l'ancienne équipe, sont venues se greffer de nouvelles recrues. Marc De Vos a abandonné sa casquette de joueur pour devenir sélectionneur de tout ce beau monde.

Jacques Wilmus, manager, et William Guenfissi, assistant coach.

Jacques Wilmus, manager, et William Guenfissi, assistant coach. © Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Et pour ne pas briser ce délicat équilibre financier qui leur assure cinq années de jeu, ils acceptent tous de jouer... bénévolement ! Cela sera du jeu pour le plaisir de jouer et la beauté du sport, sans aucune rémunération, pas même les frais de déplacement.

Même chose pour les arbitres, s'ils veulent siffler les parties de l'équipe, cela se fera gratuitement. Ou pour l'assistant coach, William Guenfissi qui, habitant en France, ne demande aucune contrepartie.

Un planning serré

Les Wheelchair Belgium Lions s'entraînent désormais à Neder-Over-Heembeek dans les infrastructures du Basic-Fit Brussels Basketball Team, ainsi qu'au Spirou Jeunes de Jumet.

Les Wheelchair Belgium Lions rêvent des Jeux de Tokyo 2020

© Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Pour arriver à cet objectif de Tokyo 2020, le planning est plutôt serré... En effet, Les Wheelchair Belgium Lions doivent retrouver leur classement d'avant 2013 pour prétendre à y participer. Une mission qui est loin d'être impossible pour Marc De Vos : "Nous devrions remporter facilement le championnat d'Europe, Série C, l'an prochain, cela ne devrait pas poser de problème."

Après cela, les objectifs 2018 et 2019 sont les séries B et enfin A du même championnat. Les Wheelchair Belgium Lions devront terminer dans les 6 meilleurs de cette série A pour prétendre à un ticket pour les Jeux paralympiques de Tokyo.

En 2020, il y a également le Championnat du monde dans lequel l'équipe nationale veut briller. Et qui offre une nouvelle possibilité de qualification si l'objectif des championnats d'Europe n'a pas été atteint.

"Il y a trois ans, explique le sélectionneur national, on était en A. Depuis, l'équipe n'a cessé de jouer et de progresser, donc cet objectif de série A est très réaliste. La place de l'équipe nationale belge en chaises est en A !"

Une équipe nationale, mais pas que...

Mais les Wheelchair Belgium Lions ne sont pas qu'une équipe nationale de basketball. Derrière les entraînements et les compétitions, il y a tout un travail de promotion du sport.

Marc De Vos, ancien jouer et aujourd'hui sélectionneur national.

Marc De Vos, ancien jouer et aujourd'hui sélectionneur national. © Wheelchair Belgium Lions/Facebook

Les joueurs participent à de nombreuses rencontres, que cela soit dans les écoles ou les associations sportives, afin de promouvoir l'intégration de et par le sport des personnes à mobilité réduite.

Et surtout montrer que la vie ne s'arrête pas après un accident, que le parcours sportif continue, et ce même au plus haut niveau.

Nos partenaires