Les Belgian Tornados et Eline Berings pour défendre la Belgique à Birmingham

27/02/18 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Eline Berings et les Belgian Tornados (Dylan Borlée, Kevin Borlée, Jonathan Borlée, Michaël Rossaert et Jonathan Sacoor) disputent cette semaine (1er-4 mars) les Mondiaux d'athlétisme en salle à Birmingham, en Angleterre. Berings sera la première à entrer en piste, vendredi (19h05 heure belge), avec les séries du 60m haies. Les séries du 4x400m messieurs sont programmées le lendemain (13h31).

Les Belgian Tornados et Eline Berings pour défendre la Belgique à Birmingham

Eline Berings sera la première à entrer en piste avec les séries du 60m haies. © BELGA

Les Belgian Tornados participent pour la troisième fois aux Mondiaux Indoor. En 2010, Jonathan et Kevin Borlée, associés à Antoine Gillet et Cédric Van Branteghem, avaient décroché la médaille d'argent à Doha. Il y a deux ans, à Portland, les trois Borlée et Robin Vanderbemden avaient dû se contenter de la sixième et dernière place en finale. Vanderbemden, troisième relayeur, avait perdu le témoin.

Les protégés de Jacques Borlée espèrent poursuivre leur tradition: depuis 2008, ils ont atteint la finale dans tous les grands championnats internationaux (Euro, Mondiaux, Jeux Olympiques) auxquels ils ont participé.

A Birmingham, on retrouvera, aux côtés des trois frères Borlée, les jeunes Michaël Rossaert et Jonathan Sacoor. Rossaert, 22 ans, avait pris part aux World Relays 2017, où les Tornados avait fini 2e de la finale B, 10e au total. Sacoor, 18 ans, était déjà réserve lors des Mondiaux à Londres l'an passé. Troisième du dernier Euro juniors, Sacoor est devenu champion de Belgique du 400m en salle à la mi-février (46.95), devant Rossaert (47.12). Kevin et Dylan Borlée ont eux pris part aux championnats universitaires de Gand vendredi passé. Ils ont signé des chronos respectivement de 46.41 et 46.63. Jonathan n'a pas encore couru de 400m cette saison, mais a claqué un 32.98 sur 300m à Liévin à la mi-février. Pour Jacques Borlée, ses athlètes sont "prêts et en forme". L'objectif des Tornados sera d'accrocher une nouvelle finale, de préférence en terminant aux deux premières places des qualifications afin de bénéficier d'un bon couloir en finale dimanche.

L'autre Belge engagée à Birmingham est Eline Berings. Elle est la seule à s'être qualifiée sur une épreuve individuelle, le 60m haies, en réussissant un chrono de 8.12 fin janvier, à Gand. Deux semaines plus tard, elle réalisait son meilleur chrono de la saison, 8.05, toujours à Gand. C'est le 10e chrono européen de la saison et le 31e mondial.

Berings, 31 ans, disputera ses cinquièmes Mondiaux en salle. Elle s'est hissée en finale en 2012, à Istanbul, terminant cinquième, et a atteint les demi-finales en 2008 à Valence, 2010 à Doha et 2014 à Sopot. Berings avait manqué l'édition 2016, à Portland, en raison d'une grave blessure qui l'avait également privée des Jeux Olympiques de Rio. Elle fut championne d'Europe en salle en 2009 à Turin.

Nafissatou Thiam a préféré faire l'impasse sur cette compétition. La Namuroise préfère se consacrer à la préparation de l'Euro en extérieur de Berlin, où elle peut réussir un incroyable Grand Chelem en détenant les trois titres internationaux majeurs (européen, mondial et olympique) en même temps.

Ces dernières années, la Belgique n'a pas envoyé de grosse délégation aux Mondiaux en salle. Seul le relais était présent à Portland en 2016. Deux ans plus tôt, ils n'étaient que quatre athlètes à Sopot. Et en 2012, la délégation belge était limitée à trois représentants.

Le bilan belge aux Mondiaux indoor est de huit médailles: un or (Tia Hellebaut au pentathlon en 2008), quatre argent et trois bronze. Thomas Van der Plaetsen, médaille de bronze de l'heptathlon en 2014, est le dernier Belge à être monté sur le podium.

Nos partenaires