Le sumo à Paris, "c'est pas que pour les gros!"

10/08/18 à 10:23 - Mise à jour à 07/08/18 à 15:02

Source: Afp

Avec toute la hargne de ses 73 kg, Meyer agrippe Johann, 100 kg. Muscles bandés, appuis solides, ce sumotori amateur envoie le colosse au tapis, confirmant l'adage du seul club de sumo de France : pas la peine d'être "gros", tout est question d'"équilibre".

Meyer, 17 ans, visage poupin, ne ressemble décidément pas aux sumotori japonais, dont le poids tourne autour des 150 kg et peut monter jusqu'à 260 kg. "Je ne mange pas n'importe quoi. Je mange beaucoup de viande, mais pas que pour le sumo, c'est aussi pour moi, pour être plus musclé", prévient le lycéen.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Foot Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires