Le hockey belge, entre fierté et déception

31/08/17 à 15:09 - Mise à jour à 15:08

Source: Sportmagazine

Le hockey belge se souviendra longtemps de ce Championnat d'Europe 2017 organisé aux Pays-Bas. Avec deux médailles d'argent, les Red Panthers et Lions ont en effet marqué l'Histoire nationale de leur sport... et préparent idéalement l'EURO 2019 à Anvers.

Le hockey belge, entre fierté et déception

Jill Boon et ses coéquipières ont brillé à l'EURO aux Pays-Bas où elles ont décroché l'argent. © belgaimage

Encensés depuis de nombreuses années, les Red Lions courent toujours après un titre. Après être passés tout près du sacre continental en 2013 à Boom, ils ont réussi de toutes grosses performances en atteignant trois finales de grands tournois : la World League à Raipur en 2015, les Jeux olympiques en 2016 et donc cette dernière manche de l'EURO néerlandais à Amstelveen.

Face à un adversaire que les Red Lions ont écrasé 5-0 en phase de poule, tout a parfaitement débuté suite aux réalisations de Tom Boon et Cédric Charlier. Mais en deuxième période, les Belges ont courbé l'échine et laissé filer la victoire (2-4).

En cas de succès, le sélectionneur Shane McLeod serait entré dans l'histoire du sport belge comme étant le premier à avoir mené une équipe masculine d'un sport collectif au titre de champion d'Europe depuis... 104 ans et une victoire de l'équipe de hockey sur glace.

Pour les Red Lions, ce tournoi reste néanmoins positif. Après Rio et les annonces de retrait de Jérôme Truyens, John-John Dohmen et Felix Denayer, beaucoup se posaient des questions sur la pérennité de cette formation. Mais l'intégration des nouveaux (Meurmans, De Kerpel, Wegnez et De Sloover) s'est parfaitement bien déroulée. Pour Marc Coudron, le président de l'ARBH, les voyants sont donc au vert. "Arthur Van Doren meilleur joueur, Vincent Vanasch meilleur gardien. On sera bientôt la meilleure équipe tout court", a-t-il confié à La DH.

Red Panthers

Battues par des Néerlandaises supérieures techniquement et physiquement en finale de l'EURO (3-0), les Red Panthers ont rapidement fait passer la fierté devant la déception.

Quatorzièmes au classement mondial avant la compétition, elles peuvent se targuer d'avoir réalisé un parcours pratiquement impeccable. Après la toute grande prestation réalisée face à l'Espagne (2-1), 10e nation mondiale, les Red Panthers ont disputé un match plein en demi-finale contre l'Allemagne en formant un bloc impassable après le but de Jill Boon et ont du même coup tenu le score (1-0).

Pour les femmes de Niels Thijssen, le sélectionneur néerlandais de l'équipe, cette compétition était l'occasion de mettre fin à l'époque du "juste pas". Ces dernières années, les hockeyeuses avaient surtout enchaîné les déceptions. Début 2015, elles loupent ainsi la qualification pour les Jeux olympiques à une trentaine de secondes près. Quelques semaines plus tard, ce sont les demi-finales de l'EURO de Londres qui leur passent sous le nez et, en juillet dernier, c'est en demi-finale de la World League à La Rasante que le parcours des Panthers s'est arrêté.

Suite à cette médaille d'argent, c'est tout le travail d'une équipe qui se voit récompensé. Les expérimentées ont répondu à l'attente - Aisling D'Hooghe a été élue meilleure gardienne du tournoi - et la relève est assurée vu les prestations plus qu'encourageantes des jeunes Weyns, Limauge, Leclef, Peeters ou Hillewaert. Prochaine échéance : l'EURO 2019 organisé à Anvers.

Émilien Hofman

Nos partenaires