Le coach de judo mis en cause pour comportement déplacé, retiré du cadre actif

31/05/17 à 13:50 - Mise à jour à 14:31

Source: Belga

Le coach de judo à l'encontre duquel plusieurs accusations pour comportement déplacé ont été portées ces derniers jours dans les médias, a été retiré du cadre actif par la fédération flamande de judo (VJF). "Cette mesure était nécessaire pour garantir une enquête sereine et objective", selon la fédération.

Le coach de judo mis en cause pour comportement déplacé, retiré du cadre actif

Ann Simons, en 2001. © BELGAIMAGE

La VJF dit également vouloir saisir la problématique à bras le corps. "Différents dossiers ont été ouverts dans le passé et cela a mené à diverses mesures et sanctions". La fédération annonce maintenant la création d'une commission éthique indépendante afin d'enquêter sur les cas mentionnés par les médias. Elle devrait être opérationnelle en début de semaine prochaine.

La commission disposera d'une adresse email (ethiek@vjf.be) dont elle aura l'usage exclusif et à laquelle les gens pourront envoyer leurs témoignages sans devoir suivre absolument la procédure officielle.

La VJF doit entendre Ann Simons, la judoka qui a révélé l'affaire, "afin de discuter ouvertement de cette polémique", tirer des leçons du passé et voir comment aborder cette question à l'avenir. La nouvelle commission convoquera aussi d'autres témoins. D'autres actions concrètes seront entreprises dans les jours à venir, promet la VJF.

En savoir plus sur:

Nos partenaires