"La Belgique a une tradition de patinage plus ancienne que les Pays-Bas"

25/02/18 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Belga

Alors que Bart Swings a offert à la Belgique samedi, lors de l'avant-dernière journée des Jeux Olympiques de Pyeongchang, sa première médaille aux Jeux d'hiver depuis vingt ans, le patinage de vitesse reste un sport peu développé en Belgique, par rapport aux Pays-Bas notamment.

"La Belgique a une tradition de patinage plus ancienne que les Pays-Bas"

Bart Swings © BELGA

D'après le Néerlandais Marnix Kolhaas, historien du patinage, un marathon de patinage s'était déroulé à Bruxelles en janvier 1466, alors que ce n'est qu'au XVIe siècle qu'on trouve trace d'écrits sur le patinage aux Pays-Bas. "Cent ans après le marathon de Bruxelles, Pierre Brueghel l'ancien peint ses fameux paysages d'hiver à Bruxelles vers 1565. Ces toiles prouvent que la culture du patinage était présente dans les Pays-Bas méridionaux", dit Marnix Kolhaas.

Selon Marnix Kolhaas, c'est à partir de la Réforme protestante que le patinage a perdu de son importance en Belgique. "La culture du patinage était mal vue dans les provinces catholiques du sud".

Marnix Kolhaas avance en outre que les Belges étaient en avance sur les Néerlandais pour ce qui concerne la construction de patinoires artificielles. Ainsi, la patinoire Pôle Nord est ouverte à Bruxelles le 26 décembre 1895, tandis qu'une seconde patinoire ouvre à Bruxelles en 1911. Liège et Anvers suivent un an et deux ans plus tard. Aux Pays-Bas, il faut attendre 1934 pour voir la première patinoire ouverte.

Les choses ont maintenant bien changé. Les Néerlandais ont ainsi décroché 16 médailles en patinage de vitesse à Pyeongchang, pour un total de 20 médailles.

En Belgique, on ne dispose toujours pas d'une patinoire de 400 m.

Nos partenaires