Justin Gatlin de nouveau soupçonné de dopage...

19/12/17 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Source: Belga

L'Américain Justin Gatlin est l'objet d'une nouvelle enquête. Le sprinter, sacré champion du monde du 100 m, devant Christian Coleman et Usain Bolt, cet été à Londres, est soupçonné de s'être encore dopé.

Justin Gatlin de nouveau soupçonné de dopage...

Justin Gatlin. © BELGAIMAGE

L'enquête a été ouverte après que son entraîneur, l'ancien coureur Dennis Mitchell, et son agent, l'Autrichien Robert Wagner, ont proposé des moyens de dopage et déclaré que Gatlin avait lui-même pris du dopage à des journalistes du Daily Telegraph britannique qui travaillaient sous couverture et se présentaient comme des producteurs d'Hollywood.

Ces journalistes se sont rendus au camp d'entraînement de Gatlin, en Floride. L'entourage de Gatlin, enregistré à son insu, a proposé de fournir et d'administrer de la testostérone et de l'hormone de croissance à un acteur qui se préparait pour un film. Ils auraient été fournis via un médecin en Autriche. Le coût de l'opération se serait élevé à 250.000 dollars (212.000 euros).

Ils ont aussi expliqué que les contrôles positifs pouvaient être évités.

Gatlin a formellement nié, dans un communiqué lundi soir, les propos de son entourage concernant son usage de dopage. Le conseil juridique du champion du monde a aussi annoncé que Dennis Mitchell avait été limogé.

Gatlin a été contrôlé positif à deux reprises en 2001 et 2006 et suspendu. La première suspension a duré deux ans. La seconde a été fixée à huit ans avant d'être réduite en appel à quatre ans en décembre 2007.

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (Athletics Integrity Unit, AIU) et l'agence américaine antidopage (USADA) ont ouvert une enquête à l'encontre de Gatlin, de son entraîneur et de son agent à la suite des révélations du Telegraph. Sebastian Coe, le président de la fédération internationale (IAAF), a déjà réagi à cette nouvelle: "Ces allégations sont extrêmement graves et je sais que l'Unité de l'intégrité de l'athlétisme enquêtera conformément à son mandat."

Nos partenaires