JO 2016: les Red Lions terrassent les Pays-Bas, vont en finale et assurent une médaille

16/08/16 à 23:23 - Mise à jour à 17/08/16 à 06:44

Source: Belga

Les Red Lions ont battu les Pays-Bas 3-1 en demi-finale du tournoi de hockey des JO de Rio. Ils joueront l'Argentine en finale jeudi, mais sont d'ores et déjà assurés de décrocher une médaille.

JO 2016: les Red Lions terrassent les Pays-Bas, vont en finale et assurent une médaille

© Belga

Les Red Lions assurent en effet la Belgique d'une 6e médaille après celle en bronze décrochée par Jolien D'hoore à l'Omnimum en cyclisme sur piste plus tôt dans la journée, rejoignant les médailles d'or de Greg Van Avermaet dans la course sur route en cyclisme et de Nafissatou Thiam à l'heptathlon, la médaille d'argent de Pieter Timmers sur le 100m nage libre et le bronze de Dirk Van Tichelt en judo (-73kg).

C'est aussi la première médaille dans un sport collectif pour la Belgique depuis 1936 avec le bronze décroché par l'équipe belge de water-polo à Berlin. En hockey, la génération actuelle des Red Lions fera mieux que leurs homologues de 1920, sur la 3e marche du podium aux jeux d'Anvers.

L'ogre néerlandais

Pour truster tous ces honneurs, La Belgique, 6e mondiale, a vaincu l'ogre néerlandais, numéro 2 mondial, mardi. Après un premier quart temps fermé, la Belgique a pris l'avance dans le deuxième quart grâce à Jérôme Truyens à la 25e et John-John Dohmen, le capitaine des Red Lions, à la 29e, mais les Pays-Bas ont réduit la marque dans la même minute juste avant la pause par Mike Van Der Weerden sur penalty corner, le second des trois obtenus par les Néerlandais avant la pause (pour un à la Belgique à l'origine du premier but), sifflée à 2-1.

Dès l'entame du quatrième quart temps, les Red Lions inscrivait un 3e but par Florent Van Aubel (46e). La Belgique de Shane McLeod restait dangereuse devant le but néerlandais. Les Pays-Bas avaient du mal à venir inquiéter Vincent Vanasch le gardien des Red Lions tant et si bien que la Belgique conservait son viatique jusqu'au bout: 3 à 1 score final.

La Belgique jouera contre l'Argentine (FIH 7) en finale jeudi à 22h00.

Les Argentins ont en effet dominé l'Allemagne (FIH 3), double championne olympique en titre, dans l'autre demi-finale 5 buts à 2. Ce sera, pour les deux pays, leur première finale olympique en hockey.

Le match pour la 3e place, jeudi à 17h00, opposera les Pays-Bas à l'Allemagne, qui manque une finale aux jeux Olympiques pour la première fois depuis 2004.

"Notre collectif fait la différence" (Tom Boon)

Tom Boon avait du mal à se contenir mardi à l'issue de la victoire des Red Lions face aux Pays-Bas, les qualifiant pour la finale olympique de hockey.

"Nous sommes en finale des Jeux. c'est un rêve", a-t-il réagi après cette victoire 3-1. "Participer au Jeux est déjà très bien, mais maintenant remporter une médaille... Que ce soit l'or ou l'argent, c'est incroyable d'être certain d'en obtenir une." Selon le meilleur buteur des Red Lions, le collectif est l'atout principal de cette équipe. "Vous avez senti dès le début que quelque chose pouvait se produire ici. Tout le monde se bat pour l'autre, nous nous soutenons les uns les autres. Regardez la manière dont nous chantons l'hymne national. Ensemble, nous faisons la différence. Dans un sport d'équipe, personne ne gagne une médaille tout seul."

"La récompense de plusieurs années de travail" (Thomas Briels)

Thomas Briels participe pour la troisième fois aux Jeux Olympiques avec l'équipe belge de hockey.

"C'est incroyable. Nous obtenons ici la récompense de tant d'années de dur travail. Les joueurs, le staff, tout ceux en Belgique qui ont dépensé tant d'énergie pour cette équipe sont récompensés. Je dois encore réaliser que nous sommes en finale olympique", a ajouté Briels après la victoire 3-1 jeudi face aux Pays-Bas. Il y a dix ans, quand j'ai commencé comme international, nous prenions des raclées à chaque fois que nous devions jouer contre des équipes du top. Et maintenant, nous battons les Pays-Bas en demi-finale." La médaille d'argent est déjà une grande satisfaction, "mais nous pouvons faire mieux", sourit Briels. "Nous jouons un très bon tournoi. Il y a une vraie équipe sur le terrain. Si l'on regarde les sept matches que nous avons joué ici, nous en avons encore sous la pédale. Le match contre l'Argentine sera difficile. C'est une équipe avec une vraie mentalité de combat, je crains même un certain "antihockey". Mais je n'y pense pas encore, je veux profiter."

"Nous nous sommes battus comme des lions" (Vincent Vanasch)

Le gardien des Red Lions Vincent Vanasch s'est montré une nouvelle fois fiable. Grâce à plusieurs belles parades, il a été l'un des hommes clés de la victoire des Belges mardi face aux Pays-Bas 3-1, qualificative pour la finale olympique.

"J'ai eu beaucoup de travail aujourd'hui, mais ce n'était pas grave. C'était un peu mon match car j'ai joué pendant deux ans aux Pays-Bas. Je connaissais plusieurs joueurs dans le camp d'en face, certains sont même des amis. J'ai beaucoup appris des Néerlandais et je dois également les remercier, même si le dois avant tout saluer mes co-équipiers. Nous nous sommes battus comme des lions. Nous sommes en finale." "Maintenant, la seule couleur qui compte est l'or", affirme Vanasch. "Contre l'Argentine jeudi, je m'attends à une véritable guerre sur le terrain. Ce ne sera sans doute pas un beau match, mais je suis certain que nous pouvons gagner."

"Ce succès est le fruit de plusieurs années d'efforts" (Pierre-Olivier Beckers)

Pierre-Olivier Beckers a assisté mardi à Rio à la victoire des Red Lions en demi-finale de hockey face aux Pays-Bas.

"C'est incroyable, merveilleux. Nous avons joué un match extraordinaire, avec beaucoup de maturité sur le terrain", a réagi le président du Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB) Pierre-Olivier Beckers, selon qui cette victoire est le fruit de nombreuses années de travail. "Le succès de ce soir n'est pas un succès en lui-même mais le fruit d'au moins 16 ans de durs efforts réalisés par plusieurs générations de joueurs, de membres du staff, de la fédération et du COIB. Il est encore difficile de réaliser la progression effectuée depuis les jeux de Pékin en 2008 (où les hockeyeurs avaient terminé à la 9e place). Cela démontre que nous devons croire au talent de nos athlètes." Juste avant cette qualification historique,

Pierre-Olivier Beckers a eu une autre raison de se réjouir avec la médaille de bronze remportée par Jolien D'hoore dans l'épreuve omnium de cyclisme sur piste. Avec six médailles, la délégation belge réalise les meilleurs JO depuis Atlanta en 1996. "Et ce n'est peut-être pas fini", affirme M. Beckers, qui a également salué les quatrièmes places d'Evi Van Acker, Thomas Pieters et Hannes Obreno. "Nous pouvons être fiers de notre équipe belge. C'est un succès. Je suis un président très heureux."

En savoir plus sur:

Nos partenaires