Jacques Borlée lance un appel pour sauver le stade Roi Baudouin

27/06/15 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Belga

Jacques Borlée, coach du relais 4x400 belge, a lancé un site internet dans le but de rassembler des marques de soutien en faveur du maintien du stade Roi Baudouin, "tant qu'une alternative performante" n'a pas été trouvée pour les compétitions d'athlétisme qui s'y tiennent habituellement.

Jacques Borlée lance un appel pour sauver le stade Roi Baudouin

Jacques Borlée © Image Globe

Le site, www.solidarityathletics.com, reprend un court message de Jacques Borlée et donne la possibilité à tout internaute d'afficher son soutien par un "like" et/ou un message.

Jacques Borlée veut avant tout éviter que le stade soit d'emblée détruit, quoi qu'il arrive, en 2020. "Nous sommes terriblement inquiets du sort qui est réservé, dans notre pays, à l'athlétisme, le premier sport olympique. En effet, il a été annoncé la fermeture pure et simple du stade Roi Baudouin en 2020", annonce-t-il. La problématique est liée au projet de construction d'un nouveau stade de 60.000 places sur le parking C du Heysel, une structure qui ne devrait, selon les intentions des acteurs impliqués (consortium Ghelamco-BAM, RSC Anderlecht, Ville de Bruxelles), pas inclure de piste d'athlétisme. L'absence probable d'une telle piste met notamment en danger le maintien en Belgique du Memorial Van Damme, ce que regrette amèrement le papa du clan Borlée.

"Au niveau international, nous sommes représentés par un des plus grands meetings au monde 'le Mémorial Van Damme', qui est télévisé dans plus de 170 pays", rappelle-t-il. "La symbolique du stade Roi Baudouin et des nombreux records du monde qui y ont été battus, attire plus de 1.000 jeunes au club de l'Excelsior (...) Sans oublier les nombreuses compétitions qui y sont régulièrement organisées comme les championnats de Belgique, le Grand Prix Fernand Mingels, le Brussels Grand Prix, l'Ekiden, etc¿"

"La capitale de l'Europe, peut-elle, d'une cuillère à pot, éliminer cet écrin, sans penser un instant à le remplacer par une autre enceinte digne de ce nom?", ajoute-t-il encore sur le site internet, tout en précisant n'être "en aucune manière contre le projet de l'Eurostadium".

Nos partenaires