Homme et femme: nous ne sommes pas égaux dans le sport

16/09/16 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Belga

Aujourd'hui encore, malgré certains progrès, il reste des inégalités flagrantes entre hommes et femmes dans la pratique d'un sport.

Homme et femme: nous ne sommes pas égaux dans le sport

© Getty Images/iStockphoto

Dans l'inconscient collectif, bon nombre de sport sont censés être réservés uniquement aux hommes. Et si aujourd'hui, on n'avale, plus comme il y a 30 ans, sa tasse de café de travers en apprenant que la fille d'une connaissance pratique le football ou le basket, il n'en est pas encore de même si on parle de rugby ou de boxe. Un "pas très féminin comme sport" conclut souvent la discussion.

Certains sports porteraient résolument un maillot bleu tandis que d'autres sont définitivement habillés de rose. Stéréotype quand tu nous tiens !

C'est justement pour tenter de combler ce fossé inégalitaire que les Femmes Prévoyantes Socialiste (FPS) posent la question : "Quelle championne êtes-vous ?" Elles lancent une campagne d'informations "Paroles de championnes" pour y répondre.

Leur communiqué de presse rappelle aussi les obstacles à cette inégalité sportive : "Il y a en matière de sport au féminin, d'un côté, ce qui relève de la construction sociale (stéréotypes) et d'autre part, du conjoncturel. La combinaison de ces deux aspects constitue des "obstacles" à l'accès des femmes aux pratiques sportives et plus généralement au monde du sport. Toutes ces inégalités peuvent relever autant de l'institutionnel (modes d'organisation du sport, choix politiques) que de la manière dont nous éduquons les jeunes (enseignement mixte, discours non stéréotypés,...)."

Et ces différentes sont également bien présentes quand il s'agit de sport "professionnel" ou d'une pratique plus professionnelle d'un sport. Ainsi qui peut prétendre connaître les dates de la Coupe du monde féminine de football ? La dernière a été jouée en juin 2015 au Canada, la prochaine sera donc logiquement jouée en 2019, mais où ? Après avoir googler un peu pour rechercher l'info, il apparaît que cela sera en France. Mais quel média en avait-il parlé de manière autre que "confidentielle" ?

Une moins belle couverture médiatique veut dire aussi moins de sponsors, ou des contrats de sponsoring nettement moins importants. En effet, quelle entreprise voudrait aller mettre son logo sur des maillots qui ne passeront pas ou peu devant les caméras ?

Et que dire de la représentation féminine dans les hautes sphères politiques du sport. A quand une présidente de la FIFA, ou une CIO du comité olympique ?

Bien des efforts restent à faire...

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos