Castors Braine à la conquête de l'Europe

23/10/15 à 10:00 - Mise à jour à 20/10/15 à 15:35

Source: Sportmagazine

Les Brainoises n'ont pas loupé leurs grands débuts européens.

Castors Braine à la conquête de l'Europe

Ann Wauters, la recrue-phare des Castors. © BELGA

Pour son baptême du feu en Euroligue, le Royal Castors Braine a d'emblée frappé un grand coup : les filles du coach Jurgen Van Meerbeeck, ex-Louvain, qui a succédé au Letton Ainars Zvirgzdins, se sont imposées 69-76, après prolongation, à Cracovie.

Des débuts prometteurs, donc, dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, même si les Brabançonnes savent que, cette Euroligue, elles ne la remporteront pas. D'autant qu'elles ont été versées dans la poule la plus relevée, comprenant notamment les deux derniers finalistes : les Russes d'Ekaterinbourg - le plus gros budget jamais réuni pour un club de basket féminin - et les Tchèques de Prague, le vainqueur-surprise de la dernière édition.

Le véritable objectif des Brainoises, c'est de terminer à la 5e ou 6e place de leur poule (de huit équipes), afin d'être repêchées en Eurocoupe (la C2) dont elles avaient atteint la finale en avril. Evidemment, s'il y a moyen de faire mieux, elles ne s'en priveront pas. Elles comptent, pour cela, sur Ann Wauters, le transfert-vedette de l'été. En fait, elle avait déjà signé pour le club australien de Canberra, mais s'est ravisée. " Pour être plus proche de la famille, et aussi pour avoir le plaisir d'évoluer dans une équipe belge ", justifie-t-elle. Car, paradoxalement, la meilleure joueuse belge de tous les temps n'a jamais été championne de Belgique. Gageons que cela ne devrait être qu'une formalité, au printemps prochain.

Wauters n'avait que 17 ans lorsqu'elle a quitté Saint-Nicolas pour rejoindre Valenciennes. Elle revient donc au pays 17 ans plus tard : un transfert rendu possible grâce à l'intervention de Marc Coucke. Après avoir investi dans le cyclisme (Omega Pharma) et le football (Ostende), le milliardaire flamand a décidé d'investir dans le basket féminin. Enfin, investir n'est peut-être pas le mot qui convient : il place son argent dans des projets qui lui tiennent à coeur. " J'ai toujours trouvé dommage que le public belge ne puisse pas profiter des meilleurs sportifs ou sportives du pays. Alors, si les amateurs de basket peuvent enfin voir à l'oeuvre Ann Wauters sous le maillot d'un club belge, pourquoi pas ? "

En l'espace d'un seul été, Castors Braine a quadruplé son nombre d'abonnés. Bon, d'accord, cela ne fait jamais qu'un peu plus de 400, mais pour le basket féminin en Belgique, c'est un record. L'ambitieux président Jacques Platieau veut offrir une vitrine nationale à son club. Deux des sept matches d'Euroligue ont été délocalisés : le 10 novembre à Liège contre Prague et le 19 janvier à Anvers contre Ekaterinbourg. Il reste malgré tout cinq matches à Braine-l'Alleud, à commencer par celui de mardi prochain contre les Espagnoles de Gérone.

Par Daniel Devos

En savoir plus sur:

Nos partenaires