"C'est fou, un rêve qui devient réalité" (Thomas Pieters)

30/08/16 à 15:18 - Mise à jour à 15:17

Source: Belga

"C'est fou, c'est un rêve qui devient réalité", a réagi mardi après-midi l'Anversois Thomas Pieters, 24 ans, sélectionné pour disputer la 41e édition de la Ryder Cup de golf. Il a obtenu l'une des trois wild-cards attribuées par le capitaine nord-irlandais de l'équipe européenne, Darren Clarke.

"C'est fou, un rêve qui devient réalité" (Thomas Pieters)

Thomas Pieters © Belga

A 13h40, ce sont plusieurs dizaines de golfeurs réunis au Royal Golf Club of Belgium, à Tervueren, qui ont laissé éclater leur joie en entandant Darren Clarke prononcer, en troisième et dernière position, le nom de Thomas Pieters. Celui-ci, présent pour une compétition de prestige qui l'opposera dans l'après-midi à Thomas Detry, est alors apparu sur l'écran géant installé à l'entrée du parcours. Visiblement intimidé, il a rapidement répondu à quelques questions en vidéo-conférence, avant de prolonger l'exercice hors caméra avec les médias internationaux. Le capitaine européen a lui souligné à quel point son troisième choix avait été difficile. "J'ai eu du mal à dormir ces derniers jours, mais j'ai été très impressionné par ses récentes performances, notamment sa quatrième place aux Jeux Olympiques, et par la manière avec laquelle il s'est imposé au Danemark la semaine passée", a commenté Darren Clarke.

Ce n'est qu'une heure plus tard, manifestement plus détendu, que Thomas Pieters est sorti du club house pour répondre aux nombreux journalistes belges présents. "Je suis très heureux, euphorique même. Je l'espérais, mais c'est un peu une surprise car il y avait beaucoup d'autres bons joueurs qui pouvaient prétendre à cette place. Maintenant, il faut gagner !" Il avoue ne pas vraiment connaître le parcours qui sera le théatre de la compétition, mais estime que le fait de ne pas encore être connu aux Etats-Unis pourrait le soulager d'une certaine pression. "C'est un rêve qui devient réalité", a-t-il ajouté. "J'ai de grands souvenirs de la Ryder Cup, notamment en 2012 avec Nicolas Colsaerts et le putt décisif de Kaymer. Nicolas m'a dit qu'il était très fier de ma sélection. Tout va très vite dans ma carrière, mais je ne vais pas changer grand-chose à ma préparation, même si je vais peut-être avoir un peu de mal à trouver le sommeil dans les prochains jours."

L'Anversois sera le deuxième Belge à disputer l'épreuve après Nicolas Colsaerts, qui avait engrangé une victoire et trois défaites lors du succès européen en 2012, obtenu au terme d'une spectaculaire remontée. La 41e édition de la Ryder Cup aura lieu du 30 septembre au 2 octobre à Chaska (Minnesota). L'Europe tentera d'y décrocher un quatrième sacre consécutif. La mythique compétition, créée en 1927, a lieu tous les deux ans. Depuis qu'elle oppose les Etats-Unis à l'Europe, soit en 1979, le Vieux Continent a remporté dix éditions, pour sept défaites et un nul.

Nos partenaires