"Bien plus de bactéries sur un haltère que sur la planche de toilettes publiques"

12/04/16 à 14:06 - Mise à jour à 14:16

Les salles de sport sont l'endroit idéal pour contracter ses muscles mais également pour contracter... des maladies. Les machines de ces salles sont de véritables nids à bactéries.

"Bien plus de bactéries sur un haltère que sur la planche de toilettes publiques"

© IStockPhoto

Imaginez... Votre rituel veut que vous vous rendiez ce soir à la salle de sport comme c'est le cas régulièrement. Vous prenez votre courage à deux mains, motivé par quelconque désir de vous maintenir en forme. Une fois arrivé(e), de multiples machines s'offrent à vous, n'attendant que votre bon vouloir pour fonctionner au rythme de vos efforts.

Ensuite, vous attrapez de pleine poigne l'haltère qui vous défie, vous vous essayez au vélo d'appartement,... Bref votre petit tour habituel de la salle. Mais évidemment, vous faites tout cela sans penser aux personnes qui vous ont précédé(e). Ces sportifs qui, comme vous, se sont dépensés sur les mêmes machines et qui ont soulevé les mêmes haltères, en négligeant le nettoyage post-utilisation. Bonjour les bactéries.

Si le phénomène est connu, il est dédaigné tant il semble commun à tout espace public. Et c'est là que le terme "semble" prend tout son sens. Une étude réalisée par le site de sport américain FitRated a permis de quantifier les nombres de bactéries présentes sur les machines de sport et sur différents objets de la vie courante à disposition de tous.

"Comparaison du nombre de bactéries présentes sur les équipements des salles de sport et des objets de la vie courante"

"Comparaison du nombre de bactéries présentes sur les équipements des salles de sport et des objets de la vie courante" © FitRated

Résultats : un exercice sur un vélo d'appartement vous expose à 39 fois plus de bactéries qu'un plateau de cafétéria réutilisable. Un robinet, lui, vous exhibe trois fois moins aux bactéries qu'un tapis de course. Plus édifiant encore, un exercice avec haltère vous expose à 362 fois plus de microbes qu'une lunette de toilettes publiques !

Quelles conséquences ?

"Bactéries par équipement de sport"

"Bactéries par équipement de sport" © FitRated

Beaucoup n'en ont que faire de tels résultats, pourvu qu'ils n'aient pas d'impact sur leur santé. Mais justement, il semblerait que ces bactéries en aient un si l'on s'en réfère à l'étude. Ainsi, on apprend que 72% des bactéries retrouvées sur les machines sont nocives pour l'homme. Et 41% d'entre elles peuvent même amener à des infections cutanées, une pneumonie ou une septicémie.

Des solutions ?

Pour y remédier et se prémunir de toute attaque bactérienne, ou du moins d'en limiter l'importance, il est tout simplement essentiel de désinfecter les machines avant et après utilisation. Mais il est également important de ne jamais marcher pieds nus dans la salle de sport, de ne pas se toucher le visage, se laver les mains sans cesse et changer directement de vêtements après une séance.

Pas de quoi fouetter un chat tandis qu'une sensibilisation des utilisateurs à ces pratiques pourrait permettre à tout un chacun d'apprécier les bienfaits du sport en salle, sans en voir sa santé affectée par mégarde ou égoïsme de l'un ou l'autre utilisateur.

Retrouvez l'étude complète en anglais ici

Quentin Droussin

En savoir plus sur:

Nos partenaires