Bernie Ecclestone fustige la suppression des grid girls dans The Sun

01/02/18 à 16:36 - Mise à jour à 16:44

Source: Belga

Liberty Media, qui a annoncé mercredi la fin des "grid girls" sur les grilles de départ des Grand Prix de Formule 1, n'a visiblement pas consulté l'ancien tout puissant patron de la discipline Bernie Ecclestone, au moment de prendre cette décision, que fustige en effet l'octogénaire.

Bernie Ecclestone fustige la suppression des grid girls dans The Sun

© BELGAIMAGE

"Ces filles faisaient partie du spectacle", a ainsi amèrement commenté l'ex-patron de la F1 dans The Sun. "Les fans aiment le glamour. Ces filles faisaient partie du show".

Ecclestone, 87 ans, qui qualifie de "prude", cette "regrettable décision", se demande bien pourquoi le concept de grid girl nuirait à la Formule un. "Il fallait les garder", estime-t-il en tout cas. "Les pilotes les aiment, le public les aime, et ça ne pose problème à personne. Il faudra m'expliquer en quoi cela gêne de voir une fille, jolie qui plus est, se tenir avec un panneau devant une voiture avant le départ d'un Grand Prix".

"Nous avons le sentiment que cette coutume ne fait pas écho à nos valeurs, et qu'elle est clairement en contradiction avec les normes sociétales moderne", avait expliqué à ce propos Sean Bratches, directeur commercial de la Formule 1, mercredi.

"Nous ne pensons pas que cette pratique soit appropriée ou pertinente pour la Formule 1 et ses fans, anciens comme nouveaux, à travers le monde".

Le premier Grand Prix de la saison 2018 aura lieu le 25 mars en Australie. Sans les "grid girls", dans toutes les épreuves du week-end.

Nos partenaires