Athlétisme: le 4 x 400 m belge qualifié pour la finale des Mondiaux de Pékin

29/08/15 à 09:09 - Mise à jour à 13:03

Source: Belga

L'équipe belge du 4x 400 mètres messieurs composée des frères Dylan, Jonathan et Kevin Borlée, et d'Antoine Gillet, s'est hissée en finale du relais des mondiaux d'athlétisme avec en prime le record de Belgique, 2:59.28, samedi dans le nid d'aigle de Pékin. Il s'agit du 5e temps de la matinée, tous les favoris étant descendus sous les trois minutes. La finale se disputera dimanche à 14h25.

Athlétisme: le 4 x 400 m belge qualifié pour la finale des Mondiaux de Pékin

© BELGA

Les Belgian Tornado's concouraient dans la première des deux séries des demi-finales avec pour mission de finir dans le top 3 directement qualificatif. Le premier relayeur Dylan Borlée était quatrième en cédant le bâton à son frère Jonathan, qui conserva cette place derrière les Bahamas, la Grande-Bretagne et la France.

La Russie dépassa ensuite Gillet, mais tout rentra dans l'ordre dans le dernier tour où s'arracha Kevin Borlée pour franchir la ligne d'arrivée en 3-ème position. Le chrono final de 2:59.28 se situe 5/100e en-dessous du record de Belgique, 2:59.33, qui était la propriété de Dylan, Jonathan et Kevin Borlée et Julien Watrin depuis le 3 mai. Il avait été chronométré aux mondiaux de relais à Nassau, aux Bahamas.

C'est la Grande-Bretagne qui a remporté la première série en 2:59.05 devant les Bahamas (2:59.24), que le jury alllait par la suite disqualifier, la Belgique (2:59.28), la France (2:59.42), qui bénéficie donc également d'une qualification directe, et la Russie (2:59.45). La deuxième série est revenue aux Etats-Unis (2:58.13) qui ont précédé le Trinidad & Tobago (2:58.67), la Jamaïque (2:58.69) et Cuba (2:59.80).

Aller plus vite en finale

Cinquième au passage du dernier relais, Kevin Borlée a fini très fort en restant à la corde pour intégrer les 3 premiers, qualifiés pour la finale, même si les Bahamas (2es) ont ensuite été disqualifiés.

"J'ai joué un coup de poker avec le Français. Il pouvait rester à la corde et jouer la 3e place. Mais je suis resté à l'intérieur, très calme. Il a mis du temps à se décaler, mais une fois qu'il l'a fait, je me suis dit: "let's go, on y va"", a expliqué Kevin Borlée, le dernier relayeur. "Faire le record de Belgique à 10h40 du matin, c'est très bien", a expliqué Jonathan Borlée, 2e relayeur, qui a reçu le témoin de Dylan, son plus jeune frère.

"Mais on peut encore mieux faire. Pour ma part, ce fut une course où j'ai eu un peu de mal. Les sensations n'étaient pas top. Je vais faire le maximum pour récupérer demain. Après le 400m individuel, l'équipe m'a très bien soutenu. Ce ne fut pas évident, je l'avoue. Ce relais n'était pas facile, parce que jusque dans la chambre d'appel, on ne connaissait pas la composition des autres équipes et ils ont mis leurs meilleurs au début. Mais on a bien géré, en restant calmes et Kevin a fini le travail."

La Belgique s'est en effet accrochée en 4e position, à charge d'Antoine Gillet, 3e relayeur, de rester au contact. "Je pars 4e, mais j'accroche pas mal du tout. A la fin, il y a juste le Russe qui me passe, mais je fais une belle course je pense. Je suis content et le record, cela fait super plaisir. Je pense que l'on peut aller plus vite. Quand j'ai passé le bâton, j'ai vu que Kevin avait été fort gêné par deux gars, déjà là on peut gagner un peu de temps. On est dans une position d'outsider pour la finale, mais les autres peuvent avoir peur de nous, c'est sûr". "On a des choses à améliorer, c'est sûr", reconnaissait aussi Dylan Borlée, le premier à partir dans le relais. "Cela fait longtemps que je n'avais plus couru, j'ai fait de mon mieux. J'ai été un peu perdu dans le placement, en fin de course je fais quelques petites erreurs, c'est tout cela que je peux améliorer pour aller plus vite demain. On peut jouer un rôle en finale. On va voir comment on va composer l'équipe pour le peloton de tête. C'est déjà un record de Belgique en série, mais il va falloir aller encore plus vite, si on veut faire quelque chose en finale."

La finale est prévue dimanche à 14h25, dernière épreuve des Mondiaux. Jacques Borlée a annoncé qu'il allait "sûrement" changer l'ordre de ses relayeurs alors que Robin Vanderbemden pourrait aussi entrer en ligne de compte.

Nos partenaires