Anna Chicherova parmi les 31 athlètes suspects de Pékin 2008

25/05/16 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Belga

Quatorze Russes, dont la championne olympique du saut en hauteur Anna Chicherova, figurent parmi les 31 athlètes contrôlés positifs lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008, après de nouvelles analyses, annonce l'agence TASS mardi. L'agence russe se base sur une source du Comité olympique russe.

Anna Chicherova parmi les 31 athlètes suspects de Pékin 2008

Anna Chicherova © BELGA

La semaine dernière, le Comité international olympique (CIO) avait annoncé que 31 athlètes issus de six sports différents pourraient être suspendus pour les jeux Olympiques de Rio à la suite de la réanalyse de leurs échantillons des jeux de Pékin en 2008.

Le CIO a en effet procédé à la réanalyse de 454 échantillons des jeux Olympiques de Pékin en 2008, en se concentrant sur les athlètes pouvant éventuellement disputer les JO de Rio au mois d'août prochain. Il en a résulté, explique le CIO, que 31 athlètes issus de 6 sports différents vont faire l'objet d'une procédure d'enquête pouvant aboutir à leur suspension en vue des jeux de Rio.

Anna Chicherova avait décroché la médaille de bronze au saut en hauteur aux Jeux de Pékin, où la médaille d'or avait été remportée par Tia Hellebaut. La Russe a été championne olympique quatre ans plus tard à Londres.

"Il y a trois jours, Anna a été informée que ses échantillons de 2008 avaient été de nouveau testés et contrôlés positifs", dit Yevgeny Zagorulkov, le coach de Chicherova.

Tout athlète russe "pris pour dopage" sera privé des JO

Tout athlète russe "pris pour dopage dans le passé" sera privé des Jeux olympiques de Rio, a annoncé mardi soir la Fédération russe d'athlétisme.

"La Fédération russe d'athlétisme a pris cette décision difficile avec un seul but: tout faire pour que les sportifs propres puissent participer aux JO-2016", indique le communiqué de la fédération. La formulation - tout sportif "pris pour dopage les années précédentes" - indique que la mesure inclut a priori les athlètes qui auraient déjà été contrôlés positifs et purgé leurs suspensions.

En savoir plus sur:

Nos partenaires