Les parkouristes de Storror 'sautent' d'Europe en Asie

Courir, sauter et grimper sur de magnifiques ponts, des dômes et des bateaux qui passent. Pour les hommes de Storror, un collectif de sept parkouristes originaires de Londres, c'est le summum. Pour la toute nouvelle campagne de Canon, ils ont récemment traversé la frontière entre l'Europe et l'Asie. Leur aventure a été photographiée et filmée.

Les parkouristes de Storror 'sautent' d'Europe en Asie

© Samo Vidic

Pendant le parkour ou freerunning, un sport de rue urbain né en France, les athlètes tentent, dans des villes densément peuplées, de surmonter les uns après les autres les obstacles qui se présentent le plus adroitement, le plus rapidement et le plus efficacement possible en courant, sautant, grimpant, et ce, sans matériel de support. " Complètement cinglés ", me direz-vous, mais les hommes de Storror savent parfaitement ce qu'ils font. Ils ont grandi ensemble et ont, ces dix dernières années, tellement repoussé leurs limites qu'ils font à présent partie du top mondial absolu du parkour. Leur passion les a déjà amenés à visiter plus de 78 pays et encore bien plus de villes, de la Cappadoce turque à Rio de Janeiro, perle brésilienne. Ils donnent des spectacles en direct et participent à des films publicitaires, de la promotion en ligne et des cascades de film, notamment pour Apple, Google, 20th Century Fox et Red Bull.

Un bateau qui passe

Pour sa toute nouvelle campagne, Canon a défié Storror de tenter une cascade audacieuse, captivante et osée. Les parkouristes ont choisi de traverser la frontière entre l'Europe et l'Asie en pratiquant leur sport favori. Ils ont été équipés de caméras pointées sur eux-mêmes, qui leur ont permis de filmer leur aventure au long de lieux iconiques à Istanbul, comme le Bosphore, qui sépare l'Europe de l'Asie. Le défi s'est traduit en prouesse d'endurance, d'habileté et d'agilité. Le groupe de sept parkouristes n'a en outre renoncé à aucun saut, ni à aucune escalade, quel que fut l'obstacle : le pont de Galata ou les dômes de Süleymaniye, avec pour point culminant un saut vers le toit d'un paquebot qui les a amenés dans le port de marchandises d'Haydarpa?a, sur la rive asiatique du détroit ; défi brillamment relevé.

Les parkouristes de Storror 'sautent' d'Europe en Asie

© Samo Vidic

" Le matériel parfait "

Cette aventure empoignante a été capturée grâce à l'appareil photo EOS M50 primé et à une caméra EOS C200. " Lorsque Canon nous a mis au défi de réaliser quelque chose pour la première fois, nous avons eu l'idée de traverser les continents en pratiquant le parkour ", explique Drew Taylor, l'un des sept athlètes de Storror. " Nous aurions pu nous faciliter la tâche, mais nous avons choisi de pousser le défi plus loin et de créer quelque chose d'inédit : utiliser des bateaux et des véhicules en mouvement et traverser les rues bondées d'Istanbul. Canon nous a confié le merveilleux EOS M50. Son poids léger et son autofocus exceptionnel en font un appareil idéal pour les mouvements rapides du parkour. Nous pouvions connecter les appareils à nos smartphones pour tout téléverser rapidement et aisément vers nos canaux sociaux afin de partager notre aventure avec le reste du monde. Mission accomplie ! "

Visionnez ici le film qui a été enregistré dans la ville turque d'Istanbul :

Voulez-vous apprendre à faire des photos de sports vous-même? Lisez les autres articles du dossier.

Nos partenaires